Le PDG du groupe de médias News Corporation Rupert Murdoch a été réélu avec 84% des voix, pondérées des actions, lors de l'assemblée générale des actionnaires organisée vendredi, selon des chiffres publiés lundi par le groupe.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En revanche son fils James Murdoch, à la tête des activités britanniques, n'a recueilli que 65% des voix pour, et 35% de voix contre. Son autre fils Lachlan Murdoch, moins impliqué dans la gestion du groupe, a recueilli 66% de voix pour et 34% de voix contre.

Dans la mesure où la famille Murdoch contrôle environ 40% des actions dotées de droit de vote, et le milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal, qui soutient l'équipe dirigeante, encore environ 7% des droits de vote, ces résultats tendent à indiquer qu'une majorité d'actionnaires indépendants ont voté contre les fils Murdoch.

Cependant, comme l'avait indiqué le groupe au soir de l'assemblée, tous les administrateurs ont été réélus. En outre, la rémunération des cadres dirigeants a été approuvée, et une proposition pour disjoindre les fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général a été repoussée.

Le fondateur de cet empire transcontinental, Rupert Murdoch, avait affronté plusieurs actionnaires en colère, trois mois après un scandale d'écoutes qui a conduit le groupe à fermer un tabloïde britannique rentable, à se défendre dans des enquêtes parlementaires et judiciaires, et à renoncer à prendre l'entier contrôle du bouquet satellitaire BSkyB.

M. Murdoch avait assuré que tout le groupe avait «honte» du scandale, et que les faits étaient «inexcusables». Le PDG avait également exprimé à plusieurs reprise sa contrition, promettant de «faire en sorte que cela ne se reproduise jamais nulle part dans le groupe».