Les prix des logements aux États-Unis sont restés stables en juillet par rapport à juin, selon l'enquête Case-Shiller publiée mardi par Standard & Poor's.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières, les prix des logements à la vente dans les vingt plus grandes métropoles américaines n'ont pas varié par rapport au mois précédent pour le deuxième mois d'affilée, a indiqué l'agence de notation dans un communiqué.

L'étude révèle néanmoins qu'en juillet, les prix ont baissé dans la moitié des agglomérations couvertes par l'enquête, qu'ils sont restés stables dans deux métropoles et qu'ils n'ont augmenté que dans huit autres.

En glissement annuel, l'indice Case-Shiller a continué de baisser, de 4,1% par rapport à juillet, soit un peu moins que ne le pensaient les analystes, dont la prévision médiane donnait une baisse de 4,5%.

L'indice reste très proche de son point bas touché en mars et évolue à des niveaux correspondant à ceux qui étaient les siens en 2003.

«Nous sommes encore loin d'une reprise durable» des prix des logements, notent les auteurs de l'étude.