Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, figure au 21e rang de la liste des personnes les plus influentes établie par le prestigieux magazine Time.

LA PRESSE CANADIENNE

«Les dirigeants de banques centrales ne sont souvent pas jeunes, beaux et charmants, mais Mark Carney est les trois - sans oublier qu'il est terriblement intelligent», écrit l'hebdomadaire dans sa plus récente édition.

«À titre de dirigeant de la Banque du Canada, Carney, 45 ans, a eu la chance de présider un système bancaire qui n'a pas eu besoin d'une seule aide financière. Maintenant que les nations les plus riches au monde travaillent pour coordonner de nouvelles règles financières, Carney affirme s'intéresser davantage aux causes de la crise - comme le fait que les banques ne conservent pas suffisamment de capitaux ou que les consommateurs occidentaux dépensent trop - au lieu de se laisser distraire par la ferveur populiste.»

Les observateurs estiment que M. Carney a largement aidé le Canada à faire face à la récession en maintenant les taux d'intérêt à un niveau peu élevé et en contribuant à générer une solide reprise.

De plus, les injections de capitaux et les autres mesures prises par la Banque du Canada pour stimuler le crédit ont aidé les banques canadiennes à faire face à la crise du crédit qui a affecté de nombreux pays.

Les cinq grandes banques canadiennes sont parmi les plus solides au monde financièrement et elles continuent d'enregistrer de solides résultats, alors que plusieurs banques d'autres pays ont subi des pertes de plusieurs milliards de dollars durant la récession.