Le numéro un des téléphones mobiles, Nokia (NOK), a annoncé mardi avoir demandé l'ouverture d'une enquête par la Commission américaine du Commerce international (ITC) pour violation de brevets par son concurrent américain Apple (AAPL), avec qui il a déjà engagé une bataille juridique.

Mis à jour le 29 déc. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le géant finlandais «accuse Apple de violer les brevets de Nokia dans la quasi-totalité de ses téléphones mobiles, baladeurs et ordinateurs», écrit-il dans un communiqué.

Sept brevets de Nokia sont concernés: selon le Finlandais, «ces innovations pionnières sont désormais utilisées par Apple pour créer des utilisations-clés dans ses produits», concernant notamment l'interface, la prise de vue et les antennes.

«Nokia a été le pionnier de nombreuses technologies essentielles dans les petits appareils électroniques», avance Paul Melin, directeur général de la division brevets de Nokia, cité dans le communiqué. «Cette action vise à protéger les résultats de ces avancées».

Apple avait annoncé le 11 décembre qu'il poursuivait à son tour Nokia, qui avait porté plainte aux Etats-Unis en octobre contre lui devant un tribunal américain du Delaware (est) pour violation de brevets sur l'iPhone, marquant une contre-attaque contre le leader historique du secteur.

«Tandis que notre plainte dans le Delaware concerne la tentative d'Apple de profiter d'investissements de Nokia dans son dos concernant des technologies sans fil, l'affaire portée devant l'ITC aujourd'hui concerne la pratique d'Apple consistant à baser son activité grâce à des innovations dont Nokia est propriétaire», selon M. Melin.

Le succès du smartphone d'Apple, l'iPhone, sur un créneau très lucratif, est une des raisons des difficultés actuelles de Nokia, dont la part de marché s'est affaissée et qui est passée dans le rouge au troisième trimestre pour la première fois de la décennie.