Le prix de l'aluminium devrait monter au cours de l'année 2009 et pourrait approcher le double du cours de 2004.

Hugo Fontaine

Le prix de l'aluminium devrait monter au cours de l'année 2009 et pourrait approcher le double du cours de 2004.

Valeurs mobilières Desjardins (VMD) s'attend en effet à un déséquilibre de l'offre et de la demande pour la prochaine année.

«Avec une demande plus forte que l'offre, on peut anticiper que le prix de l'aluminium va continuer à se renforcer», dit Luc Girard, directeur du groupe-conseil en portefeuilles chez VMD.

De 1,15 $US la livre, le prix pourrait voguer vers les 1,50 dans un horizon de 12 mois. En 2004, le prix moyen était de 0,78$ la livre.

«Les pays émergents causent une forte demande, parce que l'aluminium se retrouve dans toutes les constructions», note Luc Girard.

«Un autre secteur très intéressant est celui des canettes, poursuit M. Girard. Les Chinois boivent de plus en plus de jus et de boissons gazeuses, et ils ont besoin de contenants. Ce secteur va avoir une belle croissance dans les prochaines années.»

Le marché de l'aluminium représente une production globale d'environ 40 millions de tonnes. Depuis 2001, les inventaires du métal sont en constante diminution.

L'américaine Alcoa est un des derniers grands acteurs à n'être actif que dans l'aluminium. Selon Valeurs mobilières Desjardins, l'action est grandement sous-évaluée. Le titre s'échangeait autour de 27$ vendredi. «Mais il en coûterait 40$ par action pour reconstruire un Alcoa», dit Luc Girard.

«Les gens ont délaissé le titre, explique M. Girard. Dans les derniers temps, ils ont pensé que les ressources naturelles, ce n'était plus bon, que le cycle était terminé.»

Mais compte tenu des perspectives concernant le prix de l'aluminium, «on continue d'être très positif sur le titre», dit M. Girard.