Les banques centrales nord-américaines sont à nouveau intervenues mercredi matin pour assurer un montant de liquidités suffisantes sur les marchés.

Didier Bert

Les banques centrales nord-américaines sont à nouveau intervenues mercredi matin pour assurer un montant de liquidités suffisantes sur les marchés.

La Banque du Canada «élargit temporairement la liste des garanties» nécessaires aux institutions financières pour se refinancer auprès d'elle, indique la Banque centrale canadienne, mercredi matin.

«La liste élargie des garanties admissibles demeurera en vigueur jusqu'à avis contraire», précise la Banque du Canada.

Au même moment, la Banque centrale américaine (Fed) a mis 7 G$ de liquidités à la disposition des marchés.

La Fed a débloqué ces sommes par le biais de ses opérations de prise de pension au jour le jour, une technique d'injection de liquidités sous forme de prêt garanti par des titres qui permet d'agir à très court terme.

Cette somme est beaucoup moins importante que celles injectées la semaine dernière pour empêcher une contraction des sources de crédit découlant de la crise dans le secteur des prêts «subprime» aux États-Unis. La Fed avait apporté 38 G$ vendredi et 24 G$ jeudi, en plusieurs opérations à chaque fois.

Les injections étaient retombées à 2 milliards lundi et il n'y en avait pas eu mardi.

En temps normal, ces opérations quasi-quotidiennes tournent plus autour de 5 à 10 G$ par jour.