Malgré une perte nette attribuable aux actions ordinaires de 5 M$, la papetière Smurfit-Stone a entrepris une remontée comparativement aux résultats du même trimestre l'an dernier, celui-ci s'étant soldé par une perte nette de 50 M$, ce qui laisse anticiper de meilleurs résultats financiers pour le prochain trimestre.

André Mercier, collaboration spéciale

Malgré une perte nette attribuable aux actions ordinaires de 5 M$, la papetière Smurfit-Stone a entrepris une remontée comparativement aux résultats du même trimestre l'an dernier, celui-ci s'étant soldé par une perte nette de 50 M$, ce qui laisse anticiper de meilleurs résultats financiers pour le prochain trimestre.

Les ventes pour le deuxième trimestre de 2007 se sont élevées à 1,87 milliard $, en hausse de 6 % par rapport au deuxième trimestre de 2006.

«Les résultats de Smurfit-Stone pour le deuxième trimestre se sont améliorés par rapport au premier trimestre de 2007 et au deuxième trimestre de 2006. La Société a bénéficié de prix moyens supérieurs pour toutes ses principales gammes de produits. Nous avons continué d'appliquer une gestion serrée de nos stocks de carton-caisse et réduit le niveau de nos stocks de rouleaux pour le huitième trimestre consécutif. De plus, nous avons accéléré la fermeture de nos deux usines de carton à canneler découlant de notre plan de réalignement précédemment annoncé. Cela nous a permis de générer des économies additionnelles au deuxième trimestre», explique le président du conseil et chef de la direction, Patrick J. Moore.

«D'un point de vue opérationnel, nous avons enregistré des progrès sur un bon nombre d'initiatives au cours du trimestre. Nos efforts continus visant l'amélioration de nos marges et la mise en oeuvre des augmentations de prix pour certaines gammes de produits ont généré des prix moyens supérieurs. Notre plan d'initiatives stratégiques demeure conforme à son calendrier et nous prévoyons atteindre notre objectif de 420 millions $ d'économies cumulées pour 2007. En plus des efforts de réalignement de nos usines de carton-caisse, nous avons procédé à la fermeture de sept usines de transformation et avons investit 75 millions $ dans des projets d'immobilisation pour ainsi continuer de concentrer nos efforts à l'amélioration de la position concurrentielle de nos usines», précise M. Moore.

Le président de Smurfit-Stone voit donc d'un bon oeil les prochains mois.

«Nous anticipons que la production accrue de nos usines de fabrication va plus que contrebalancer les prix plus élevés de la fibre au troisième trimestre. La Société devrait aussi bénéficier de l'amélioration continue des prix pour ses produits ainsi que des retombées de son plan d'initiatives stratégiques. Conséquemment, nous anticipons des résultats financiers améliorés au troisième trimestre», souligne Patrick J. Moore.