Se faire valoir en entrevue est une gymnastique intellectuelle de tous les instants, qui a pour but de convaincre l'employeur que vous êtes le meilleur. On doit «se vendre», ce qui veut dire qu'on doit faire l'étalage de ses expériences de travail, de ses connaissances, de ses mérites, de ses qualités et de ses aptitudes.

Patricia St-Pierre, collaboration spéciale

Se faire valoir en entrevue est une gymnastique intellectuelle de tous les instants, qui a pour but de convaincre l'employeur que vous êtes le meilleur. On doit «se vendre», ce qui veut dire qu'on doit faire l'étalage de ses expériences de travail, de ses connaissances, de ses mérites, de ses qualités et de ses aptitudes.

On dit que les critères d'embauche ne reposent pas seulement sur les compétences techniques (les connaissances et l'expérience), mais qu'ils s'appuient en très grande partie sur la personnalité et les habiletés personnelles et professionnelles (les compétences non techniques). Toutefois, faire valoir celles que l'on possède n'est pas si simple !

Il ne suffit pas de dire à un employeur que vous êtes bon travailleur, diplomate, excellent communicateur et quoi encore ? Ces affirmations ne vous confèrent aucune crédibilité en tant que telle. Vous devez appuyer chacune de vos déclarations par des exemples concrets, un peu comme un avocat qui plaide sa cause.

En fait, vous devez être en mesure de convaincre, arguments à l'appui, que vous allez réussir à satisfaire aux exigences de l'emploi grâce à vos aptitudes, à vos forces et à vos qualités personnelles et professionnelles.

Lors d'une entrevue d'emploi, vous devrez présenter de bons exemples en mentionnant de façon détaillée vos succès antérieurs. Vous laisserez ainsi au recruteur une impression plus durable et vous aurez démontré que vous avez ce qu'il faut pour occuper la fonction.

Par exemple, si vous voulez dire à l'employeur que vous êtes particulièrement à l'aise dans le travail d'équipe, vous devrez le lui prouver en répondant à des questions telles que: quel était votre rôle? quelles ont été vos contributions? comment avez-vous déterminé que le projet était réussi ? comment en avez-vous assuré la réussite?

Si vous avez bien répondu, en citant des exemples qui illustrent parfaitement que vos qualités sont bien réelles, vous donnerez la preuve que vos réussites du passé représentent la meilleure garantie de vos réussites futures.