Abitibi-Consolidated (TA), dont le mariage avec Bowater (TBWX) a été annoncé récemment, déclare des pertes de 22 M$, ou 0,05$ par action au 4e trimestre 2005, moindres que les 355 M$ perdus un an plus tôt.

Jean-François Cloutier

Abitibi-Consolidated [[|ticker sym='TA'|]], dont le mariage avec Bowater [[|ticker sym='TBWX'|]] a été annoncé récemment, déclare des pertes de 22 M$, ou 0,05$ par action au 4e trimestre 2005, moindres que les 355 M$ perdus un an plus tôt.

Il faut toutefois nuancer ces résultats en tenant compte des éléments spécifiques. Sans le remboursement des droits de coupe obtenu dans la foulée de l'accord sur le bois d'oeuvre, la perte se serait élevée à 61 M$, plus que les 51 M$ qu'aurait perdus la papetière au quatrième trimestre l'an dernier sans une réduction de valeurs d'actifs et des ajustements d'impôt.

Pour l'ensemble de l'exercice 2006, la papetière est en mesure de déclarer des profits de 55 M$, comparativement à un manque à gagner de 350 M$ en 2005.

Ces résultats contrastent avec ceux de Bowater, qui déclarait hier des profits de 107,2 M$ au quatrième trimestre mais des pertes de 138,3 M$ pour l'ensemble de l'exercice.

Le pdg d'Abitibi-Consol, John Weaver, s'est déclaré satisfait de ces résulats, faisant valoir que des réductions de coût avaient permis de neutraliser des facteurs négatifs tels que l'augmentation du prix de l'énergie et de la fibre et la hausse continue du dollar canadien.

L'industrie papetière est en pleine restructuration. Confrontées notamment à une concurrence plus vive des pays émergents, Abitibi et Bowater misent sur des synergies censées rapporter à terme 250 M$.

Domtar [[|ticker sym='TDTC'|]], fusionnée de son côté avec Weyerhaeuser, déclarait hier des profits de 323 M$ au quatrième trimestre, pour un bénéfice de 328 M$ en 2006.