Google (GOOG), dont la quasi-totalité du chiffre d'affaires provient des recettes publicitaires, a réalisé un bénéfice annuel de 3,07 G$ en 2006 contre 1,46 G$ en 2005, sur un chiffre d'affaires de 10,6 G$.

Agence France-Presse

Google [[|ticker sym='GOOG'|]], dont la quasi-totalité du chiffre d'affaires provient des recettes publicitaires, a réalisé un bénéfice annuel de 3,07 G$ en 2006 contre 1,46 G$ en 2005, sur un chiffre d'affaires de 10,6 G$.

Au seul quatrième trimestre, le groupe a quasiment triplé son bénéfice net, à 1,03 G$ contre 372 M$ un an plus tôt.

Cette forte hausse au dernier trimestre de 2006 est cependant en partie imputable à une modification de l'échelonnement de ses impôts en fin d'année.

C'est la première fois que son bénéfice trimestriel dépasse la barre du milliard de dollars.

«Notre performance impressionnante au quatrième trimestre démontre la solidité continue de notre modèle économique», a déclaré le PDG, Eric Schmidt, cité par le communiqué.

Le groupe a continué à recruter plus de 1 000 personnes au quatrième trimestre: il employait 10 674 employés à plein temps dans le monde fin 2006, contre 9 378 fin septembre.

Sur ses propres pages, Google a réalisé au quatrième trimestre des recettes publicitaires accrues de 80%, à 1,98 G$, représentant les deux tiers de ses recettes.

Les recettes publicitaires provenant des publicités placées sur les sites partenaires (qui utilisent son système de placement automatique de bandeaux publicitaires) lui ont rapporté 1,2 G$, soit 50% de plus qu'au quatrième trimestre 2005, mais 80% de ces recettes sont reversées aux sites partenaires.

Les recettes hors États-Unis ont rapporté 44% du total.