(Washington) Les mesures annoncées par le Canada concernant les contingents tarifaires pour les produits laitiers sont insuffisantes, a déploré lundi soir l’administration américaine, laissant entendre qu’elle pourrait prendre des mesures de représailles.

Publié le 16 mai
Agence France-Presse

Washington reproche à Ottawa de réserver une partie du lait des éleveurs canadiens aux laiteries canadiennes, qui le transforment, minorant ainsi automatiquement la quantité de lait qui leur est vendue par les États-Unis.

L’administration Biden avait fait appel au groupe spécial de règlement dans le cadre du nouveau traité de libre-échange, l’ACEUM (accord Canada, États-Unis, Mexique).  

Celui-ci avait conclu début janvier que la pratique du Canada consistant à conserver des réserves de contingents tarifaires à l’usage exclusif des transformateurs laitiers était incompatible avec l’ACEUM.

« Les nouvelles politiques mettent fin à l’utilisation de réserves de contingents tarifaires propres aux transformateurs », a estimé lundi la ministre canadienne du Commerce international Mary Ng dans un communiqué.

Mais l’administration Biden n’a pas la même lecture de ces nouvelles politiques.

« Les États-Unis sont profondément déçus par l’annonce faite aujourd’hui par le Canada concernant ses contingents tarifaires pour les produits laitiers », a ainsi réagi Katherine Tai, la représentante américaine au Commerce (USTR) dans un communiqué.  

Elle a rappelé que « la priorité absolue » restait de veiller à ce que les travailleurs, producteurs, agriculteurs et exportateurs américains bénéficient de l’accès au marché qui leur a été promis en vertu de l’accord AEUMC. « Et j’en ai fait part directement au Canada avant qu’il ne publie les avis d’aujourd’hui », a-t-elle a ajouté.  

Selon elle, les promesses du Canada prises dans le cadre du traité trilatéral ne sont pas « pleinement réalisées ».  

« Nous évaluerons toutes les options », a-t-elle ajouté, précisant que les « prochaines étapes » à suivre seront élaborées « dans les prochains jours ».

Les nouvelles politiques du Canada concernant l’allocation et d’administration des contingents tarifaires visant les produits laitiers dans le cadre de l’AEUMC font suite à des consultations publiques qui se sont déroulées du 2  mars au 19  avril, a précisé de son côté l’administration canadienne.  

« Nous sommes convaincus que les nouvelles politiques sont entièrement conformes aux conclusions du groupe spécial et à sa reconnaissance du fait que le Canada a tout le pouvoir discrétionnaire d’administrer ses contingents tarifaires dans le cadre de l’AEUMC d’une manière qui appuie le système de gestion de l’offre du Canada pour les produits laitiers », a également commenté Mme Ng.