L’américaine Vantage Data Centers investit 900 millions de dollars pour augmenter ses capacités au Québec. L’investissement comprend la construction d’un troisième site à Montréal et l’expansion des sites existants de Montréal et de Québec.

Publié le 17 mars
André Dubuc
André Dubuc La Presse

L’un des principaux fournisseurs mondiaux de centres de données à très grande échelle (hyperscale) voués à l’infonuagique et au traitement de données volumineuses, Vantage poursuit l’expansion de son campus de Pointe-Claire (QC4) avec un troisième site totalisant 21 mégawatts (MW) et 8800 mètres carrés, lequel devrait ouvrir ses portes au quatrième trimestre de 2022. Une fois terminée, cette installation offrira aux clients une capacité de 48 MW.

L’annonce officielle a fait l’objet d’une conférence jeudi après-midi à Québec, en présence de la vice-première ministre du Québec et députée de Louis-Hébert, Geneviève Guilbault.

PHOTO YANN DOUBLET, LE SOLEIL

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, lors du point de presse, jeudi

« Notre investissement et notre expansion dans la province de Québec cimentent la position de Vantage Data Centers en tant que plus grand fournisseur d’infrastructure numérique hyperscale au Canada », dit dans un communiqué Maxime Guévin, vice-président et directeur général des activités canadiennes de Vantage.

Le Québec est un endroit idéal pour les centres de données en raison de l’énergie verte et abordable, de la qualité de notre réseau de fibre optique, de notre climat frais et d’un environnement favorable aux affaires.

Maxime Guévin, vice-président et directeur général de Vantage Canada

Vantage annonce aussi l’acquisition d’un nouveau terrain à Montréal, près de l’aéroport Dorval, à Pointe-Claire. La construction d’un centre de données (QC6) est déjà commencée. L’ouverture de la première phase est prévue pour le quatrième trimestre de 2022.

PHOTO YANN DOUBLET, LE SOLEIL

Maxime Guévin, vice-président et directeur général de Vantage Canada

À Québec, Vantage a acquis un terrain supplémentaire de 32 000 mètres carrés, ce qui a permis l’agrandissement du site existant. Le développement du troisième centre à Québec est en partie financé par la Société Générale, qui offre du financement lié à des indices de développement durable. Cette nouvelle installation a été approuvée pour un « prêt vert », une première pour Vantage, en raison des caractéristiques avantageuses de ses installations québécoises sur le plan environnemental.

Près de 2 milliards d’investissements depuis 2019

À terme, Vantage disposera de quatre sites totalisant une capacité de 143 MW avec un investissement total de 1,7 milliard.

« Le monde numérique dans lequel nous vivons génère de plus en plus de données qui doivent être stockées. Ce réinvestissement de Vantage prouve encore une fois que l’énergie renouvelable du Québec permet de répondre de manière responsable à cette hausse. Nous sommes donc fiers d’accompagner les joueurs qui contribuent au positionnement de notre métropole dans le domaine des innovations technologiques », dit Stéphane Paquet, président-directeur général de Montréal International, dans le même communiqué.

Absente du Québec avant 2019, l’entreprise américaine a acheté depuis six sites : ceux de 4 Degrés à Québec et dans le Technoparc, deux à Pointe-Claire et, dans le cadre des phases d’expansion ultérieure, à Baie-D’Urfé, dans l’ouest de l’île de Montréal, et à Saint-Bruno-de-Montarville, sur la Rive-Sud.

Vantage Data Centers fournit l’environnement physique aux exploitants de serveurs informatiques. Elle assure à ses clients du courant en tout temps, la sécurité physique des lieux et le contrôle de la qualité de l’air. Elle évolue dans six marchés en Amérique du Nord et dans six marchés en Europe.