Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires

Publié le 7 déc. 2021
Isabelle Massé
Isabelle Massé La Presse

LES HONNEURS

Une nouvelle commandeur

Le 7 décembre, à Ottawa, Isabelle Hudon sera décorée de la Légion d’honneur de la France, au grade de commandeur. « Je le prends, avec beaucoup d’émotions et de fierté, comme une reconnaissance du travail accompli pendant quatre ans à Paris [en tant qu’ambassadrice du Canada en France et à Monaco], indique Isabelle Hudon à La Presse. Ça me dit qu’on reconnaît l’effort de l’équipe à Paris sur trois fronts : la diplomatie économique, la diplomatie féministe et la diplomatie culturelle. Pour moi, une telle reconnaissance ferme un chapitre important de ma carrière. Intellectuellement, c’est la période la plus riche de ma carrière. »

La Légion d’honneur comporte trois grades : chevalier, officier et commandeur. Isabelle Hudon se verra décerner directement celle de commandeur. La présidente et cheffe de la direction de la BDC a choisi de recevoir cette reconnaissance sur le sol canadien, notamment pour être entourée de ses parents et des gens au gouvernement « qui [lui] ont fait confiance », dit-elle.

LE CHIFFRE

37

C’est l’âge de Parag Agrawal, nouveau PDG de Twitter, à la suite du départ de Jack Dorsey. Né à Bombay (Mumbai), il travaille chez Twitter depuis une décennie. « Il était mon choix depuis un certain temps, étant donné qu’il comprend profondément l’entreprise et ses besoins », a dit Jack Dorsey de M. Agrawal. Mark Zuckerberg, grand patron de Meta (Facebook), a également 37 ans.

(Source : The New York Times)

LA CITATION

Cela n’a pas de bon sens d’avoir quelqu’un d’unilingue, alors que le [CN] est le chemin de fer le plus important du pays. Si la personne [choisie] ne maîtrise pas la langue, il faudrait qu’elle prenne un engagement d’essayer de le faire.

 Sameh Fahmy, ancien membre de la haute direction de Kansas City Southern, considéré pour prendre la relève de Jean-Jacques Ruest, actuel PDG du CN

LE CONSTAT

Un jour de moins

De plus en plus d’entreprises, grandes et petites, optent pour la semaine de quatre jours ou y songent, afin d’être plus attractives et de favoriser la conciliation travail-famille. Mais la réduction du nombre de jours de travail forcera à des changements dans les façons de faire, selon Forbes :

– l’élimination des réunions superflues ;

– la priorisation des projets qui ont le plus d’impact ;

– l’automatisation de certaines tâches qui ne nécessitent pas une action humaine.

(Source : Forbes)

L’ÉTUDE

Un don après analyse

Les philanthropes souhaitent de plus en plus qu’il y ait un impact mesurable des dons qu’ils versent et leur grille d’analyse s’allonge, selon un rapport de KPMG Canada. « La responsabilité sociale et environnementale, les bonnes pratiques de gouvernance, telles que la diversité au sein des conseils d’administration et parmi le personnel et les bénéficiaires, et des pratiques financières saines sont des considérations de financement de plus en plus importantes », lit-on dans un communiqué. Environ 78 % des propriétaires de PME disent que la pandémie a accru leur engagement envers les questions sociales et environnementales par exemple, et 58 % des philanthropes pointent les bonnes pratiques de gouvernance comme une forte influence lors du choix d’un organisme de bienfaisance à financer. « Nous commençons à voir une réimagination de la philanthropie au Canada, au-delà du simple fait de donner de l’argent à des causes méritantes », dit Arundel Gibson, conseiller familial, philanthropie et impact de KPMG. « Les philanthropes modernes sont de plus en plus informés sur les causes qu’ils soutiennent et réexaminent leurs stratégies de don et leurs pratiques de financement. »

LE GESTE

Primes Amazon

PHOTO LUCAS JACKSON, ARCHIVES REUTERS

Comme aux États-Unis, Amazon offre désormais des primes à l’embauche pouvant aller jusqu’à 3000 $ pour les nouveaux employés à son centre d’expédition de Lachine.

Comme aux États-Unis, Amazon offre désormais des primes à l’embauche pouvant aller jusqu’à 3000 $ pour les nouveaux employés à son centre d’expédition de Lachine. Amazon accordait cet avantage essentiellement à ses employés aux États-Unis. « Ces bonifications peuvent varier dépendamment des sites et des positions », a dit le porte-parole d’Amazon au Journal de Montréal. Elles s’ajoutent aux droits de scolarité que le géant américain a affirmé qu’il pouvait aussi payer. Plus tôt cet automne, deux restaurants McDonald’s des Laurentides ont annoncé des primes à l’embauche de 1000 $.

(Agence France-Presse et Le Journal de Montréal)