(Washington) La première ministre de Suède Magdalena Andersson quittera fin décembre son poste de présidente du Comité monétaire et financier (CMFI) du Fonds monétaire international, a annoncé mardi l’institution de Washington.

Publié le 7 déc. 2021
Agence France-Presse

Mme Andersson, première femme à occuper ce poste, avait remplacé en janvier Lesetja Kganyago, gouverneur de la Banque centrale d’Afrique du Sud. Elle était alors ministre des Finances et disposait d’un mandat de trois ans.

Le CMFI est composé de 24  membres qui sont des gouverneurs de banques centrales, des ministres des Finances ou des responsables de rang comparable, et qui figurent parmi les pays membres du FMI.

« Le mandat de Mme Andersson en tant que présidente a été productif et fructueux, avec des réalisations clés, notamment le soutien extraordinaire apporté aux membres du FMI en raison de la pandémie, l’accord et la mise en œuvre de la plus importante allocation de DTS de l’histoire, et des efforts importants pour renforcer le Fonds afin de mieux servir les membres », a commenté le FMI dans un communiqué.

Le Fonds a précisé que le processus de sélection du prochain président était actuellement en cours.

La ministre espagnole de l’économie et de la transformation numérique, Nadia Calvino, a d’ores et déjà été désignée comme la candidate européenne à la présidence de ce comité qui conseille et rend compte au Conseil des gouverneurs du FMI.

PHOTO GEERT VANDEN WIJNGAERT, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

La ministre espagnole de l’économie et de la transformation numérique, Nadia Calvino

« Il s’agit d’un poste compatible avec les fonctions » de Mme Calvino, selon un communiqué du ministère espagnol.