Trans Mountain a annoncé dimanche la remise en service de son réseau pipelinier interrompu à la suite des tempêtes qui ont frappé le sud de la Colombie-Britannique, provoquant des glissements de terrain et des inondations importantes.

Publié le 5 déc. 2021
La Presse Canadienne

Dans un communiqué de presse, l’entreprise a indiqué que le réseau pipelinier de Trans Mountain avait été remis en service « en toute sécurité » après l’achèvement de toutes les évaluations, réparations et constructions de terrassement de protection.

Ces travaux étaient nécessaires après que les inondations eurent exposé des sections du réseau de 1150 km transportant 300 000 barils de produits pétroliers par jour de l’Alberta à la Colombie-Britannique.

La société de la Couronne dit qu’elle « surveillera le tracé à partir du sol, par voie aérienne et grâce aux systèmes technologiques qu’exploite son centre de contrôle » après la remise en service.

Des travaux supplémentaires seront exécutés au cours des prochaines semaines, notamment « le blindage des berges, l’ajout d’une couverture végétale ou le déplacement de tronçons du pipeline ».

Le gouvernement de la Colombie-Britannique avait demandé à la population de se limiter à un maximum de 30 litres par visite à une station-service jusqu’au 14 décembre. On ignore s’il mettra bientôt fin au rationnement.

Trans Mountain est le seul pipeline qui transporte à la fois du pétrole brut et des produits raffinés.