Chaque semaine, La Presse présente conseils, anecdotes et réflexions pour leaders, entrepreneurs et gestionnaires.

Publié le 30 nov. 2021
Isabelle Massé
Isabelle Massé La Presse

L’INITIATIVE

Dons de l’interne

Alors que la valeur médiane des dons individuels au Québec est de 130 $ par année (300 $ comme moyenne canadienne, selon Statistique Canada), Mirego veut inciter à plus de générosité. En 2019, l’entreprise de création de produits numériques concevait le Projet Team Forward qui permet aux directions de verser de l’argent à des organismes grâce à une application. Première élève, Mirego destine 500 $ à chacun de ses 150 employés depuis deux ans qui distribuent ensuite les sommes aux organismes qui les interpellent. Ce sont donc 150 000 $ qui ont été distribués jusqu’à présent. « J’ai toujours voulu pousser la philanthropie, raconte Albert Dang-Vu, coprésident de Mirego et cofondateur de Projet Team Forward. En mobilisant les entreprises, on peut réussir à atteindre plus de gens. » Mirego souhaite maintenant laisser aller son application, et ce, gratuitement. « On est confiants d’intéresser environ 100 entreprises d’ici la fin de 2022 », dit Albert Dang-Vu. Pour soutenir la plateforme et permettre de distribuer totalement l’argent consenti par l’entreprise, Mirego s’est assurée d’avoir l’appui de philanthropes qui ont donné des centaines de milliers de dollars au projet. « Pour que si on donne 1 $, ce soit vraiment 1 $ qui soit versé à l’organisme choisi. »

LE CHIFFRE

4,4 millions

C’est le nombre de travailleurs américains qui ont quitté volontairement leur emploi en septembre, souvent en quête d’un emploi plus payant. Ce nombre (record) correspond à 3 % de la force d’emploi. Le phénomène, appelé la Grande Démission (Great Resignation) aux États-Unis, arrive de pair avec une offre d’emploi grandie : 10,4 millions de postes vacants en août, selon le U.S. Department of Labor et un taux de chômage de 4,6 %.

LA CITATION

Dans ma vie, j’en ai vu des gens devenir malheureux dans leur boulot. Et on a beau faire des contre-offres, quand une personne est décidée à partir, ça ne sert à rien de la retenir. Pour grandir sur tous les plans, il faut laisser les autres faire leurs trucs.

Frédéric Morin, copropriétaire du restaurant Joe Beef

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Frédéric Morin, du restaurant Joe Beef (à gauche)

LE GESTE

Un jour de moins

Une banque en ligne de la Grande-Bretagne vient de réduire non pas ses heures d’ouverture, mais le nombre de jours de travail de ses employés. Atom Bank passe à la semaine de quatre jours, sans réduction de salaire, pour assurer la productivité et le bien-être de ses 430 salariés qui voient conséquemment le nombre d’heures exigées de labeur passer de 37,5 à 34. Les services continueront d’être fournis aux clients sept jours sur sept. « Nous pensons que le temps est venu pour la prochaine évolution dans le monde du travail qui donnera le temps aux employés de poursuivre leurs passions, passer du temps avec leur famille et construire un équilibre plus sain entre travail et vie privée », fait savoir la banque dans un communiqué.

(Source : Agence France-Presse)

LA FORMATION

Pour être outillée

La présidente de l’agence Archipel synergie créative vient de terminer une formation de premiers soins en santé mentale. « Je porte plein de chapeaux, comme l’agence compte 25 employés, explique Caroline Barrette. Je m’occupe ainsi beaucoup des ressources humaines. On parle de pénurie de main-d’œuvre et de hausse des salaires, mais le bien-être mental des gens est un enjeu aussi important. Je voulais être mieux outillée pour fournir une aide initiale auprès de quiconque vit un déclin de son bien-être mental, une crise de santé mentale ou de consommation de substances. Je n’ai évidemment pas de prétention de thérapeute, mais je peux écouter et relayer pour de l’aide. » La formation a été trouvée par le biais du BEC (Bien-être en comm marketing). « Une telle formation est aussi offerte par l’entremise de la Commission de la santé mentale du Canada », précise Caroline Barrette.

PHOTO FOURNIE PAR ARCHIPEL

Caroline Barrette, présidente d’Archipel

LE CADEAU

Noël long

La dernière année exceptionnelle chez LEGO, en raison de la pandémie et de la croissance du marché en Chine (chiffre d’affaires de 4,23 milliards de dollars, en hausse de 46 %), se traduit par un cadeau aux 20 400 employés de l’entreprise danoise partout dans le monde : trois jours de congé payé supplémentaires dans le temps des Fêtes. « L’année 2021 a été extraordinaire pour le Groupe LEGO et nos collègues ont travaillé incroyablement dur », a communiqué l’entreprise, qui versera en plus en avril 2022 une prime à tous les employés.

Avec l’Agence France-Presse