Hydro-Québec et Innergex réalisent leur première acquisition conjointe en mettant la main sur deux centrales hydroélectriques dans l’État de New York pour 310 millions $ US (387,5 millions $ CAN).

Julien Arsenault
Julien Arsenault La Presse

La transaction, qui a été annoncée mardi, après la fermeture des marchés financiers, a été conclue avec Atlantic Power, une société de production d’électricité établie au Massachusetts. Le complexe en question est appelé Curtis Power et compte deux centrales hydroélectriques, une de 48 mégawatts et une autre de 12 mégawatts.

« L’acquisition de Curtis Palmer […] représente une occasion pour Innergex d’utiliser son expertise […] tout en tirant parti de l’expérience d’Hydro-Québec à New York pour s’introduire dans un nouveau marché », a souligné dans un communiqué le président et chef de la direction d’Innergex, Michel Letellier.

La société d’État et l’entreprise québécoise détiendront chacune 50 % des centrales. La clôture de l’acquisition, qui doit obtenir l’approbation des autorités réglementaires américaines, est prévue au quatrième trimestre.

Pour financer la transaction, Innergex récoltera 175 millions $ par l’entremise d’une émission de titres ainsi que grâce à un placement privé d’action de 43,5 millions $ à Hydro-Québec.

Du côté de la société d’État, cette acquisition se veut complémentaire à ses ambitions visant à décrocher un important contrat d’approvisionnement avec l’État de New York. Hydro-Québec participe à l’appel d’offres.

En février 2000, la société d’État avait annoncé une alliance stratégie avec l’entreprise établie à Longueuil évaluée à plus de 1 milliard. Hydro-Québec est le plus important actionnaire d’Innergex, avec une participation de plus de 19 %.