(Lévis) Le Mouvement Desjardins a augmenté ses excédents de 76,7 %, à 935 millions, tandis que la coopérative financière de Lévis a pu réduire le montant d’argent qu’elle met de côté en cas de pertes.

La Presse Canadienne

L’institution a affiché des provisions pour pertes de 3 millions au deuxième trimestre. Cela se compare avec des provisions de 271 millions à la même période l’an dernier, un moment marqué par une grande incertitude liée à la pandémie.

Le secteur assurance a également affiché une augmentation des primes perçues à 2,6 milliards, une hausse de 349 millions. Les revenus d’intérêts, pour leur part, sont en hausse de 6,1 % à 1,5 milliard.

Pour l’ensemble de la coopérative, les revenus d’exploitation du Mouvement Desjardins sont en hausse de 13,7 % à 4,7 milliards. « Ces solides résultats permettent entre autres au Mouvement d’appuyer les membres et clients dans leurs projets de vie », commente Guy Cormier, président et chef de la direction.

Desjardins a mis 90 millions de côté pour le versement de ristournes, pour la période de trois mois terminés le 30 juin. Il s’agit d’une hausse de 10 millions par rapport à la même période l’an dernier. En ajoutant les sommes remises sous forme de commandites, de dons et de bourses d’études, Desjardins affirme avoir remis 115 millions aux membres de la collectivité, soit 9 millions de plus que l’an dernier.

Le ratio de fonds propre total à 22,6 % demeure inchangé par rapport au seuil du 31 décembre. En juillet, l’agence de notation Moody’s a bonifié sa cote sur la dette de Desjardins de A2 à A1. Sur six mois, l’actif total a augmenté de 7,5 % à 389,3 milliards.