(La Havane) Cuba exempte les producteurs privés du paiement des taxes sur les importations et les matières premières jusqu’au 31 décembre, a annoncé samedi le ministère des finances, trois semaines après d’importantes manifestations dans l’île.

Agence France-Presse

Cette mesure a « pour objectif de stimuler la production de biens et la prestation de services privés », a déclaré la ministre Meisi Bolanos dans une résolution publiée au Journal Officiel.

Cet « avantage comprend les produits importés pour être vendus sur le marché » et les intrants et matières premières pour la production agricole, mais « ne s’appliquera pas aux produits finis », a-t-elle précisé.

En février, le gouvernement a étendu à plus de 2000 les activités dans lesquelles les travailleurs indépendants peuvent travailler dans l’économie contrôlée de Cuba.

La disposition annoncée samedi a été précédée d’une autre qui exempte également de taxes l’importation de technologies, de pièces et de composants pour l’énergie renouvelable.

Les 11 et 12 juillet, des milliers de Cubains, excédés par les pénuries alimentaires, les coupures de courant et le coût de la vie, ont organisé des manifestations sans précédent dans une quarantaine de villes, qui ont fait un mort et des dizaines de blessés.