Le sommet annuel de l’organisme One Young World se déroulera à Montréal en 2024. Il accueillera 2500 jeunes professionnels au Palais des Congrès de Montréal. L’annonce a été faite mercredi matin par l’organisme. Tourisme Montréal estime les retombées économiques de l’évènement à 4,4 millions de dollars, et les nuitées dans les hôtels à 7000.

Isabelle Massé Isabelle Massé
La Presse

Évènement annuel, One Young World réunit depuis 2010 des jeunes professionnels de 190 pays qui viennent assister à des conférences de gens du monde des affaires, du secteur humanitaire et de la politique.

Le processus de sélection des prochaines villes hôtes s’est amorcé en 2019. Montréal s’est retrouvée sur une courte liste, en compagnie de Belfast, San José, Monterrey, São Paulo, Kigali et Dubai. Belfast a été choisie pour le sommet de 2023. « Belfast et Montréal sont des villes effervescentes et nous avons hâte de tenir nos prochains sommets dans ces importants pôles culturels, dit David Jones, cofondateur de One Young World, dans un communiqué. La dernière année a été ébranlée par de grands bouleversements, mais a également été ponctuée par des moments inspirants marqués par l’activisme, la force et l’engagement. Les jeunes leaders de partout sur la planète sont tout désignés pour nous guider à travers cette crise et vers un avenir meilleur. »

Lors d’une entrevue accordée récemment à La Presse, Josée Noiseux, présidente du conseil du Palais des Congrès, affirmait que le lieu, transformé en centre de vaccination présentement, générait, avant la pandémie, des retombées économiques de 230 millions de dollars et 250 000 nuitées dans les hôtels à Montréal annuellement. « On a réussi à échelonner 20 congrès importants qui auraient dû se dérouler en 2020 dans les années 2023 à 2025, mentionne-t-elle. On prévoit même enregistrer une année record en 2023. Il reste juste à savoir si les gens vont encore vouloir participer à des évènements qui regroupent plus de 2000 personnes. Il va falloir évaluer comment l’industrie va se transformer. »