(Contrecoeur) Le Port de Montréal recevra 55 millions du gouvernement du Québec pour amorcer dès cet automne son projet de construction d’un terminal de conteneurs à Contrecœur.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

« Quelle belle façon de commencer une carrière avec l’administration portuaire », a commenté le nouveau président-directeur général du Port de Montréal, Martin Imbleau, lors de l’annonce de la contribution financière du gouvernement du Québec.

Cet argent financera la moitié du coût des travaux préparatoires du site, soit le nivellement du terrain et la construction d’une barrière visuelle et sonore. Le Port de Montréal paiera le reste de ces travaux estimés à 111 millions.

Au total, le coût de l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur est estimé entre 750 et 950 millions. Le projet, qui toujours en attente d’autorisations réglementaires, peut compter sur un financement de 300 millions de la Banque d’investissement du Canada, mais le reste de l’investissement est encore à identifier.

Le projet de construction d’un terminal à Contrecœur permettra au Port de Montréal de presque doubler la capacité de manutention de marchandises conteneurisées. L’annonce d’hier est un pas de plus vers la réalisation de ce projet qui remonte à 1988, quand l’administration portuaire a acquis les terrains de Contrecœur.

Si tout se passe comme prévu, la construction du terminal pourrait commencer en 2022 et durer deux ans.