Les Vêtements de sport Gildan ont annoncé jeudi une hausse de 15 % de leur dividende trimestriel, tout en affichant un profit et des revenus nets en baisse pour leur quatrième trimestre et l’exercice récemment conclu.

Ross Marowits
La Presse canadienne

Le fabricant de vêtements de Montréal a augmenté son versement trimestriel pour une huitième année consécutive, pour le porter à 15,4 cents par action, comparativement à 13,4 cents par action précédemment. Celui-ci sera versé le 6 avril aux actionnaires inscrits en date du 12 mars.

Le bénéfice de la société au quatrième trimestre a diminué par rapport à l’année précédente, notamment parce qu’elle a vu ses ventes reculer et parce qu’elle a enregistré une charge liée à un changement de stratégie.

« Dans l’ensemble pour 2019, nous sommes satisfaits des progrès de la société relativement à sa stratégie’Retour à l’essentiel’, dont l’objectif est de simplifier notre portefeuille de produits et de diminuer la complexité des activités de fabrication et de distribution alors que nous continuons d’améliorer notre positionnement concurrentiel », a affirmé Gildan dans un communiqué.

Gildan a réalisé un bénéfice de 32,5 millions US, soit 16 cents par action, pour le trimestre terminé le 29 décembre, contre un bénéfice de 59,6 millions US, ou 29 cents par action, un an plus tôt.

Les ventes nettes pour le trimestre ont totalisé 658,7 millions US, en baisse de 11,3 % par rapport à celles de 742,7 millions US réalisées un an plus tôt. Cette diminution était principalement attribuable à une provision pour ventes de 19 millions US pour les retours de produits abandonnés dans le cadre de sa stratégie « Retour à l’essentiel ».

La baisse des ventes de vêtements de sport a été légèrement contrebalancée par une augmentation de 1 % des ventes dans la catégorie des articles chaussants et des sous-vêtements. Les volumes de ventes de sous-vêtements ont augmenté de plus de 10 %, tandis que les ventes de chaussettes ont diminué en raison d’un repli de la demande principalement attribuable à la baisse des ventes sur le marché de masse, ainsi qu’à l’abandon d’un programme de commercialisation dans les magasins à un dollar.

Recul du résultat annuel

Gildan a engagé 16 millions US en coûts de restructuration et d’acquisition au quatrième trimestre et 47,3 millions US pour l’ensemble de l’année 2019. Ces coûts étaient liés à la consolidation des activités de fabrication de textiles, de confection d’articles chaussants, de couture et de production de fils, incluant sa décision, en octobre, de relocaliser ses activités au Mexique à ses installations en Amérique centrale et dans le bassin des Caraïbes.

Il a également inscrit une charge de 55 millions US pour sa stratégie de « Retour à l’essentiel », qui a été partiellement contrebalancée par le recouvrement d’une charge d’impôt différé de 19 millions US.

Sur une base ajustée, Gildan a gagné 83,4 millions US, soit 41 cents US par action, un résultat en baisse par rapport à un bénéfice ajusté de 88,9 millions US, ou 43 cents US par action, un an plus tôt.

Les analystes visaient un bénéfice de 41 cents US par action à partir de revenus totalisant 669 millions US, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Pour l’ensemble de l’exercice, le profit de Gildan a atteint 259,8 millions US, ou 1,27 $ US par action, en baisse par rapport à celui de 350,8 millions US, ou 1,66 $ US par action, en 2018. Le bénéfice ajusté a retraité à 339,6 millions US, ou 1,66 $ US par action. Ce résultat était conforme aux prévisions des analystes, mais en baisse par rapport à celui de 393,1 millions US, ou 1,86 $ US par action, un an plus tôt. Le chiffre d’affaires a diminué de 2,9 % pour s’établir à 2,8 milliards US.

Dans ses perspectives, Gildan dit s’attendre à dégager un profit de 1,70 $ US à 1,80 $ US par action en 2020 et un bénéfice par action ajusté de l’ordre de 1,85 $ US à 1,95 $ US, grâce à une croissance des ventes prévue de 2 % à 4 % pour l’exercice.

L’analyste Derek Dley, de Canaccord Genuity, a estimé que les perspectives de Gildan pour 2020 semblaient « modestement optimistes » à première vue.

« Gildan s’attend à ce que les difficultés des ventes persistent jusqu’au deuxième semestre de 2020. En outre, la société s’attend à ce que le bénéfice par action ajusté au premier trimestre de 2020 soit en baisse par rapport au premier trimestre de 2019, anticipant une baisse des ventes d’une année à l’autre d’entre 5 % et 15 %, attribuable à la faiblesse persistante des points de vente et la fin d’un programme de chaussettes dans le commerce de détail sur le marché de masse », a-t-il écrit dans un rapport.