Le Groupe MACH, de l’homme d’affaires Vincent Chiara, confie au promoteur Devimco le soin de démarrer le projet immobilier sur le site de Radio-Canada avec une tour de 270 condos. Mais « la toute première phase de ce grand projet », appelé le Quartier des lumières, ne comptera aucun logement social malgré ce que prévoit l’accord de développement signé avec la Ville de Montréal en 2017.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

« Le projet de copropriétés va commencer cet été en partenariat avec Devimco. Le reste du projet va dépendre du départ de Radio-Canada de la tour existante », a expliqué Vincent Chiara lors d’une conférence de presse tenue mardi matin.

L’automne dernier, la direction de Radio-Canada a annoncé qu’elle étalait son déménagement dans le nouvel immeuble jusqu’au printemps 2021. La société d’État pourrait retarder davantage le transfert de ses activités comme le lui permet le contrat avec MACH, a même précisé M. Chiara.

Chose certaine, cette décision de Radio-Canada vient bousculer l’échéancier du Quartier des lumières. Selon la directrice de la conception et du développement du projet, Marie-Geneviève Pelland, la tour que construira Devimco n’est qu’un élément de la première phase qui ne sera présentée que l’année prochaine. Dans cette perspective, MACH respecterait les modalités de l’accord de développement concernant le logement social, selon Mme Pelland.

Pour Éric Michaud, du Comité logement Ville-Marie, la définition que donne MACH de ce qu’est une phase de développement ressemble surtout à un problème de « sémantique ».

On est très déçus que la Ville n’ait pas pris de dispositions pour s’assurer que dès la première phase, il y ait du logement social, surtout dans le contexte actuel de crise du logement, de pénurie de logements sociaux et abordables et de la priorité de la Ville.

Éric Michaud

L’accord de développement entre MACH et la Ville de Montréal indique clairement que « chacune des phases […] faisant l’objet d’une demande de permis de construire […] doit inclure des logements sociaux et communautaires représentant 20 % de la superficie brute de plancher résidentiel totale de la phase concernée ». S’ajoutent également des logements abordables représentant 10 % de chaque phase de développement.

Vincent Chiara a donné l’assurance que le projet vise à favoriser une véritable mixité. À terme, il comprendra donc 600 logements sociaux et 400 logements abordables.

Une tour signée Devimco 

La tour de condos comptera quelque 15 étages et sa construction devrait démarrer dès l’été prochain. Elle sera située dans l’ancien stationnement de Radio-Canada, à l’angle de la rue Wolfe et du boulevard René-Lévesque. La livraison des appartements est prévue d’ici au printemps 2023. Cette tour fera partie d’un ensemble de 2000 condos sous la responsabilité de Devimco, qui en estime la valeur à quelque 700 millions.

Le président de Devimco, Serge Goulet, était fier d’annoncer également la mise en vente des condos. Il a aussi souligné sa satisfaction d’être partenaire avec MACH pour mettre en commun les compétences « complémentaires » de chacun. Les deux promoteurs partagent toutefois la même vision du développement de ce secteur afin qu’il s’intègre dans l’environnement déjà construit.

MACH conserve le développement de l’actuelle tour où loge Radio-Canada, les appartements locatifs, les logements sociaux, les locaux prévus pour les bureaux et ceux pour des commerces de proximité. Vincent Chiara souhaite également qu’une école de quartier puisse avoir pignon sur rue dans le projet.

Le Fonds immobilier de solidarité FTQ est partenaire dans le projet. Son président-directeur général, Normand Bélanger, estime qu’il s’agit d’un investissement rentable pour les actionnaires du Fonds de solidarité FTQ. Les sommes qui y seront injectées ne sont toutefois pas encore connues.