Une entreprise contrôlée par Uber, fondée en Amérique latine et arrivée à Toronto l’an dernier s’apprête à proposer aux Montréalais de faire leurs emplettes et de les leur apporter en une heure. Dans la Ville Reine, les clients peuvent demander à Cornershop de faire un saut chez Costco, Walmart, Sephora, Metro, Canadian Tire, M&M et Nespresso.

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

Évidemment, ce service personnalisé est loin d’être gratuit. En plus de l’abonnement annuel à 99 $ qui inclut un nombre illimité de livraisons pour les commandes de 40 $ et plus, Cornershop exige des frais de service de 5 ou 20 % (plus taxes), selon les détaillants.

À Toronto, les achats chez Nespresso et Walmart, ainsi que dans une série de petits commerces locaux de type pâtisserie, boucherie et fleuriste, sont assujettis à une prime de 5 %. La prime grimpe à 20 % chez Costco, David’s Tea, Sephora, Metro et Bulk Barn, entre autres.

Les commandes se font sur l’application mobile de Cornershop ou sur le site de l’entreprise. Le temps de livraison est généralement de 60 minutes, mais parfois de 90. Les délais varient selon les détaillants, la demande et la congestion routière.

L’entreprise – qui a commencé ses activités au Chili et au Mexique en 2015 – tente de se démarquer en offrant des promotions exclusives à ses clients. Par exemple, chez Canadian Tire, les contenants et sacs Ziploc sont actuellement offerts à trois pour le prix de deux. Ce rabais n’est pas affiché sur le propre site de Canadian Tire.

En recrutement à Montréal

Cornershop a commencé à faire de la publicité, notamment sur Facebook, pour annoncer son arrivée à Montréal « bientôt ». Au cours d’un entretien téléphonique, le porte-parole Carlos Ramos n’a pas voulu dire à quel moment exactement son service y serait offert.

Mais le recrutement du personnel est en cours, nous a-t-il affirmé sans être en mesure de préciser le nombre de personnes recherchées.

Le service sera offert « partout sur l’île de Montréal ».

Pas nécessairement d’entente

En octobre, Walmart avait annoncé être le premier partenaire de Cornershop au Canada.

En introduisant plus d’options d’achat chez Walmart, nous contribuons à rendre la vie plus facile et plus pratique, sans compromettre nos prix bas quotidiens.

Walmart, dans un communiqué

Pour le marché de Montréal, aucune entente n’a été conclue entre les deux entreprises, nous a affirmé le porte-parole de Walmart, Steeve Azoulay.

Du côté de Metro, il n’y a pas de partenariat à Toronto. « Ils passent à la caisse comme des clients réguliers », explique la porte-parole de l’épicier, Marie-Claude Bacon, précisant qu’aucune entente n’a été signée pour le marché montréalais.

Carlos Ramos a confirmé que certains détaillants ont des ententes, mais d’autres non. Il n’a pas expliqué ce que cela changeait dans les faits. L’entente conclue avec Walmart expliquerait-elle que les frais de service y sont de 5 % plutôt que de 20 % comme chez Canadian Tire et Costco ? M. Azoulay n’a pas voulu répondre à la question.

En octobre dernier, le géant Uber a annoncé avoir acquis (pour un prix gardé secret) une « participation majoritaire » dans Cornershop, qui est également présente au Pérou. En 2018, Walmart avait tenté d’acquérir la jeune pousse pour 225 millions US, mais le gouvernement mexicain a bloqué la transaction en juin 2019.

D’autres services similaires

SnapGrab

Fondée en 2016, cette entreprise de Montréal offre un service de livraison à domicile en moins d’une heure avec « un temps moyen de 38 minutes », peut-on lire sur son site. SnapGrab se spécialise dans les restaurants, mais les clients peuvent aussi y faire des emplettes chez BestBuy. Une section « General store » permet d’acheter du détersif et des mouchoirs, chez un détaillant dont le nom n’est pas précisé.

GOL

Que ce soit pour un repas, des fleurs, un steak ou de la crème solaire, l’application de l’entreprise montréalaise GOLO permet d’encourager des « commerçants locaux ». Chaque commande permet d’obtenir des dollars GOLO. Les achats peuvent être livrés ou être préparés pour le ramassage directement dans le commerce. Le 26 juin 2019, la PME de 140 employés a officiellement été inscrite à la Bourse de croissance TSX.

Instacart

Dans toutes les provinces du Canada à l’exception du Québec, l’entreprise américaine Instacart propose la livraison d’épicerie à domicile en une heure. Au centre-ville de Toronto, les consommateurs ont accès aux magasins Walmart, City Market, Loblaws, Shoppers Drug Mart, Staples et Bulk Barn, par exemple. L’application permet de communiquer par texto avec l’acheteur personnel. Il est également possible de faire la cueillette en magasin de ses achats. Instacart existe depuis 2012.