Après le scientifique en chef Rémi Quirion, le Québec dispose depuis jeudi d’un « innovateur en chef » en la personne de Luc Sirois.

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

Celui-ci occupait jusque-là les fonctions de directeur général de Prompt Québec, un organisme voué à faire le pont entre la recherche universitaire et les entreprises québécoises de technologies de l’information.

Techniquement, M. Sirois occupera le poste de directeur général d’un nouvel organisme sans but lucratif, le Conseil de l’innovation, dont la présidence du conseil d’administration a été confiée à la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours.

Selon le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, le mandat du Conseil de l’innovation sera de « dynamiser le développement de l’innovation au sein des entreprises du Québec».

Tant Mme D’Amours que M. Sirois ont souligné l’importance que prendra l’innovation pour permettre un rebond de l’économie une fois la crise sanitaire terminée.