MasterCard enquête à son tour sur des allégations voulant que le populaire site internet pornographique PornHub autorise des contenus d’agressions sexuelles sur des enfants.

La Presse Canadienne

Dans un communiqué publié dimanche, la société de crédit, qui autorise actuellement les paiements pour des achats sur le site, indique qu’elle travaille avec Mindgeek – à qui appartient le site – pour comprendre la situation.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Un bureau de MindGeek, société mère de Pornhub, est situé sur le boulevard Décarie à Montréal.

MasterCard dit avoir une politique de tolérance zéro envers les activités illégales sur son réseau. L’entreprise travaille avec les forces de l’ordre et d’autres groupes pour détecter et empêcher les transactions illégales.

PornHub attire des milliards de visites mensuelles pour des vidéos, dont certaines, selon une enquête du New York Times, impliquent des agressions sexuelles et des exploitations d’enfants.

Le site rejette les allégations, les qualifiant d’irresponsables et de manifestement fausses. « Nous n’avons aucune tolérance pour les contenus d’agressions sexuelles envers des enfants. PornHub est résolument engagé dans la lutte contre [ces contenus] et a institué une politique de confiance et de sécurité de pointe pour identifier et éliminer les contenus illégaux de notre communauté », a-t-il déclaré, vendredi.

MasterCard dit que si ces allégations sont fondées, elle prendra des mesures immédiates.

« Lorsque nous identifions une activité illégale, notre politique est de demander à l’acquéreur de mettre fin à la relation, à moins qu’un plan de conformité efficace ne soit mis en place », a déclaré la société.

PayPal a cessé les services de paiement à PornHub l’année dernière, tandis qu’American Express dit avoir une politique de longue date qui empêche l’acceptation des cartes sur les sites internet de contenu pour adultes.

Visa n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.