Dix loges et trois sections de la zone Desjardins du Centre Bell céderont la saison prochaine la place à un nouvel « Espace VIP » d’environ 200 places, vendues pour un minimum de 19 000 $ l’unité.

Jean-François Codère Jean-François Codère
La Presse

Le Canadien a déjà amorcé la prévente de ces nouveaux abonnements de saison auprès « d’une bonne partie de [ses] clients plus susceptibles d’être intéressés », a confirmé mercredi le vice-président principal, ventes et développement, Vincent Lucier.

Les intéressés doivent s’engager pour un minimum de quatre abonnements annuels, à un « prix de départ » de 19 000 $ l’unité, explique le document publicitaire acheminé aux clients. La facture minimale est donc de 76 000 $. Le prix pourrait être plus élevé pour certains sièges mieux positionnés que d’autres, a indiqué M. Lucier.

Produit demandé

« Le but de l’exercice est d’abord et avant tout d’offrir un nouveau produit en demande et qui n’existait pas au Centre Bell », explique M. Lucier. « C’est un entre-deux entre les loges et les billets de saison, c’est très implanté dans les nouveaux amphithéâtres qui apparaissent un peu partout. »

Par personne, les nouveaux sièges seront probablement plus chers que des loges, qui peuvent accueillir jusqu’à 12 personnes un soir de match, estime le gestionnaire.

Chacune des rangées de la nouvelle zone correspondra à deux rangées actuelles. L’espace entre chacun des sièges sera aussi nettement plus grand. Au total, selon un calcul effectué par La Presse, les 200 nouveaux sièges occuperont un espace actuellement occupé par 413 sièges « Desjardins » et 120 sièges de loges.

À 19 000 $ l’unité, ces 200 sièges représenteraient des revenus d’environ 3,8 millions de dollars par année. M. Lucier a refusé de préciser combien rapportent les sièges qui seront remplacés. Le prix moyen d’un billet « Desjardins » pour un match est d’environ 150 $, a-t-il toutefois indiqué, ce qui porterait les revenus de ces sièges (loges exclues) à environ 2,5 millions.

Le forfait inclut la nourriture et la boisson, à volonté. L’Espace VIP comptera sur ses propres stations alimentaires, selon une formule « stations gastronomiques », précise M. Lucier.

« C’est un produit qui n’existe pas, que l’on compare davantage aux billets de saison qu’aux loges, mais plus luxueux », résume M. Lucier. Contrairement aux loges, plus intimistes, l’aspect ouvert de l’Espace VIP permettra, croit-il, de créer un effet de communauté et de favoriser le réseautage.

L’Espace VIP sera installé à l’extrémité de la patinoire défendue deux fois par le Canadien.