(Ottawa) Les résultats d’une nouvelle enquête nationale montrent que plus de 283 000 ménages au Canada comptent au moins une personne sur une liste d’attente pour un logement abordable.

La Presse canadienne

Les premières données de ce genre de Statistique Canada indiquent également que près des deux tiers d’entre eux, soit 173 500 de ces ménages, figuraient sur une liste d’attente depuis au moins deux ans.

En outre, un cinquième de tous ces ménages vivaient déjà dans un logement subventionné et attendaient soit de déménager dans un nouveau logement subventionné, soit de voir un de leurs membres déménager dans leur propre logement subventionné.

Les résultats de l’enquête rendus publics vendredi coïncident avec la « Journée nationale du logement ». C’est à cette même date que le gouvernement libéral avait publié, il y a deux ans, sa stratégie de logement d’une décennie.

Le patron de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, qui supervise la stratégie, a indiqué qu’il restait encore beaucoup à faire avant d’atteindre l’objectif consistant à faire vivre chaque Canadien dans un logement qu’il a les moyens de se payer, d’ici 2030.

Environ 1,7 million de ménages vivent dans ce qu’on appelle un « besoin impérieux de logement », ce qui signifie qu’ils habitent dans un logement trop petit ou trop coûteux.