Le plus important actionnaire d’Air Canada, qui est aussi le principal actionnaire de Transat, vient de faire passer sa participation dans le transporteur aérien montréalais sous le seuil de ce qui le fait considérer comme un initié.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Le gestionnaire montréalais d’actifs Letko Brosseau vient de révéler dans un document déposé vendredi auprès des autorités boursières qu’il ne détient plus que 9,6 % des actions d’Air Canada.

Maintenant que Letko Brosseau détient moins de 10 % des actions d’Air Canada, la firme n’a plus à divulguer ses positions sur le titre d’Air Canada à moins qu’elle augmente sa participation de nouveau.

La transaction ayant forcé Letko Brosseau à informer les autorités est la vente d’un bloc d’actions d’une valeur de quelque 23 millions de dollars le 14 mai.

Deux jours plus tard, Transat annonçait avoir convenu d’une période d’exclusivité de négociations de 30 jours entourant son acquisition par Air Canada sur une base de 13 $ par action.

Transat avait alors également souligné qu’une entente définitive serait assujettie au soutien de certains de ses actionnaires importants. Une majorité des deux tiers des actionnaires est requise.

Le plus important actionnaire

Letko Brosseau a entrepris le mois de juin avec 25,8 millions d’actions d’Air Canada, un placement qui vaut 1 milliard de dollars au cours actuel. Ce placement fait toujours de Letko Brosseau le plus important actionnaire de l’entreprise.

Les dirigeants de Letko Brosseau ont indiqué à La Presse il y a deux semaines qu’ils s’opposaient catégoriquement à la proposition préliminaire d’Air Canada, car ils jugent que le voyagiste montréalais vaut « beaucoup plus ».

Letko Brosseau est actionnaire d’Air Canada depuis une dizaine d’années et cette participation dans Air Canada s’est déjà élevée à près de 20 %.

INFOGRAPHIE LA PRESSE

Entre le 1er novembre 2017 et le début du mois de juin, Letko Brosseau a vendu quelque 8 millions d’actions d’Air Canada.

Letko Brosseau n’a pas expliqué pourquoi la firme venait d’abaisser sa participation dans Air Canada sous la barre des 10 %.

Dans le document qu’elle a fait parvenir aux autorités, Isabelle Godin, chef des finances et de la conformité chez Letko Brosseau, utilise un libellé standard. « Les actions ont été vendues/achetées dans le cours normal des activités et uniquement à des fins d’investissement. La firme pourrait de temps à autre acquérir des actions supplémentaires, en vendre une partie ou la totalité ou pourrait continuer de les conserver. »

Il n’a pas été possible de parler à un représentant de Letko Brosseau hier.