Hydro-Québec se dote d’une filiale dont la mission est de faire entrer les nouvelles technologies de gestion de l’énergie dans nos maisons.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

La nouvelle entreprise, baptisée Hilo, lancée officiellement aujourd’hui, commencera ses activités commerciales au début de 2020. Elle offrira aux clients de la société d’État d’acheter des produits et des services personnalisés pour mieux gérer leur consommation d’électricité.

Les 3,5 millions de clients résidentiels seront les premiers ciblés par cette nouvelle offre de services d’Hydro-Québec, qui sera ensuite étendue aux clients commerciaux et industriels.

« L’objectif est de réduire leur facture », explique Éric Filion, président d’Hydro-Québec Distribution, qui parle d’un « nouveau marché complètement différent » dans la transition énergétique pour la société d’État.

Un ancien dirigeant de 8D Technologies, l’entreprise derrière le fonctionnement des BIXI, sera aux commandes de la nouvelle filiale. Sébastien Fournier a reçu le mandat de piloter une équipe de « coaches énergétiques » qui offriront des services sur mesure aux Québécois, avec un objectif de rentabilité.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Sébastien Fournier, ancien dirigeant de 8D Technologies, sera aux commandes de la nouvelle filiale d’Hydro-Québec, Hilo.

L’objectif est d’utiliser la technologie pour réduire la consommation d’électricité des Québécois, mais la société d’État y trouvera aussi son compte. En plus de générer de nouveaux revenus, la nouvelle filiale aidera Hydro à mieux gérer la demande d’électricité, notamment en période de pointe en hiver, et à éviter des investissements sur son réseau de transport et de distribution.

Selon Éric Filion, l’électricité économisée aidera à électrifier plus d’activités au Québec, et à exporter davantage. « Électrifier le Québec, exporter davantage, c’est de la richesse et ça a un impact sur l’environnement », résume-t-il.

Services liés à la domotique 

Ça fait deux ans qu’Hydro travaille discrètement à mettre sur pied cette nouvelle filière, avec l’IREQ, son institut de recherche. Hilo offrira des produits et des services uniques, en plus de ceux qui se trouvent déjà sur le marché. Elle travaillera avec des entreprises québécoises qui pourront se servir du marché québécois comme d’un tremplin pour le marché international.

Sa valeur ajoutée sera dans l’intégration sécuritaire de la technologie, explique Éric Filion.

On est vraiment bien outillés pour offrir un service clés en main et la tranquillité d’esprit à nos clients.

Éric Filion

Le détail des programmes, des incitatifs et de la tarification des nouvelles activités d’Hydro-Québec reste à préciser. Les premiers services offerts seront liés à la domotique, que les Québécois utilisent beaucoup pour le divertissement, mais très peu pour la gestion de leur consommation d’énergie.

À plus long terme, l’offre d’Hilo évoluera vers les bornes de recharge bidirectionnelle pour charger une voiture électrique et alimenter la maison, et l’autoproduction d’énergie solaire avec stockage. « Ça fait partie des plans », dit Éric Filion.

La clientèle commerciale et industrielle se verra proposer d’autres services adaptés à ses besoins, comme des solutions intelligentes pour les bâtiments et les procédés.

Un îlot autonome

Le nom de la nouvelle filiale d’Hydro-Québec évoque un îlot et l’idée d’autonomie, selon la société d’État. « Un espace de vie différent où l’énergie devient intelligente et se situe dorénavant au cœur des besoins des résidences et des entreprises. » La demande est là, selon Hydro-Québec. Le portrait personnalisé de la consommation offert sur le site internet de la société d’État enregistre de 6 à 8 millions de clics par année, un signe que les Québécois s’intéressent beaucoup à leur consommation d’énergie.