• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Citi Bikes de New York: PBSC engage une poursuite 

Citi Bikes de New York: PBSC engage une poursuite

Photos à l'appui, PBSC Urban Solutions précise que... (Photo DAMON WINTER, The New York Times)

Agrandir

Photos à l'appui, PBSC Urban Solutions précise que quatre de ses brevets sont violés par le nouvel exploitant des vélos en libre-service de New York, soit des brevets concernant la bicyclette elle-même et les bornes d'ancrage du système.

Photo DAMON WINTER, The New York Times

Hélène Baril

Les Citi Bikes, les vélos en libre-service de New York, roulent illégalement, affirme le nouveau propriétaire des activités internationales de BIXI, PBSC Urban Solutions.

Dans une poursuite intentée devant un tribunal de New York, l'entreprise de Longueuil accuse Motivate, exploitant des vélos en libre-service de New York, et sa filiale NYC Bike Share d'utiliser illégalement son équipement breveté.

Photos à l'appui, PBSC Urban Solutions précise que quatre de ses brevets sont violés par le nouvel exploitant des vélos en libre-service de New York, soit des brevets concernant la bicyclette elle-même et les bornes d'ancrage du système.

PBSC a racheté les activités internationales de BIXI l'an dernier et continue de fournir l'équipement dans les villes où BIXI s'était implanté, sauf à New York. Motivate a relancé le service de vélos en libre-service cette année, avec l'intention d'augmenter le nombre de vélos de 6000 à 12 000 en deux ans.

L'été dernier, Motivate dit avoir ajouté un millier de vélos conçus avec le concours du cycliste olympique Ben Serrota, des montures qui comportent plusieurs améliorations par rapport au modèle original, affirme l'entreprise.

C'est inexact, a soutenu une porte-parole de PBSC Urban Solutions dans un courriel. Le président de l'entreprise, Luc Sabbatini n'était pas disponible pour répondre aux questions de La Presse.

PBSC Urban Solutions et Motivate ont plusieurs clients en commun. L'entreprise de Longueuil fournit l'équipement et Motivate s'occupe de l'opération des systèmes. C'est le cas par exemple à Washington, Boston, Chicago et Toronto. À New York, où le service de vélos en libre-service a connu plusieurs ratés lors de son démarrage, Motivate a entrepris d'étendre le service non seulement à tous les quartiers de la ville, mais aussi au New Jersey voisin. Citi Bike est le plus important service de vélos en libre-service des États-Unis.

Compensations pour les pertes

Dans sa poursuite, PBSC Urban Solution se réserve le droit de demander des compensations pour les pertes qu'elle a subies et continue de subir. «Motivate et NYC Bike ont enfreint et continuent d'enfreindre les brevets en fabriquant, utilisant, vendant, important et exportant ou en offrant de vendre aux États-Unis, des bicyclettes et des ancrages qui incorporent les inventions brevetées», dit le document déposé au tribunal new-yorkais.

Motivate a racheté l'ancien exploitant des vélos en libre-service de New York, Alta Bicyle Share.

PBSC (Public Bike System Company) est l'entreprise de l'homme d'affaires Bruno Rodi, qui a fait fortune dans l'immobilier. Il a racheté les activités internationales de BIXI en avril 2014 pour 4 millions, ce qui inclut le concept et les brevets de la bicyclette conçue au Québec par le designer Michel Dallaire et fabriquée par Cycles Devinci. PBSC affirme avoir 45 000 vélos en circulation dans différentes villes du monde.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer