Un ancien cadre de la division financière de Microsoft et un de ses amis ont été inculpés jeudi pour des délits d'initiés liés à des annonces du groupe informatique, grâce auxquels ils espéraient financer la création d'un fonds spéculatif.

Publié le 19 déc. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le gendarme boursier américain (SEC) et le gouvernement de l'État de Washington accusent Brian Jorgenson, 32 ans, d'avoir obtenu à plusieurs reprises ces deux dernières années, dans le cadre de son travail, des informations confidentielles sur des annonces à venir de Microsoft, selon des communiqués. Il a ensuite partagé ces informations avec son ami Sean Stokke, un courtier de 28 ans qui s'en est servi pour faire des transactions boursières.

«Ils prenaient les décisions en commun avec l'objectif de générer suffisamment de bénéfices pour créer leur propre fond spéculatif», précise la SEC dans son communiqué.

La SEC chiffre les bénéfices illégaux réalisés à 393.125 dollars.

Elle fait état de trois événements où des délits d'initiés ont ainsi été commis: avant l'annonce d'un investissement de Microsoft dans le libraire Barnes and Noble en avril 2012, et avant la publication de résultats trimestriels du groupe informatique en juillet et octobre 2013.

Les deux hommes risquent jusqu'à 20 ans de prison et 5 millions de dollars d'amende dans le cadre d'une procédure criminelle lancée par l'État de Washington. La procédure civile de la SEC peut déboucher en outre sur des interdictions d'activité, l'obligation de rembourser les gains illicites et des pénalités financières supplémentaires.