Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, a demandé vendredi à l'Union européenne une «réforme fondamentale» de ses finances et de sa politique budgétaire, avant un sommet européen dimanche destiné à trouver une issue à la crise des dettes souveraines.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«En dehors de mesures d'aides d'urgence, la clé pour résoudre le problème sont des réformes institutionnelles fondamentales des finances et des politiques budgétaires», a déclaré M. Wen au président de l'UE Herman Van Rompuy, selon des propos rapportés par le ministère chinois des Affaires étrangères sur son site internet.

«Cela nécessite un courage et une détermination politiques hors pair, ainsi qu'un consensus de toutes les parties», a poursuivi le chef du gouvernement chinois.

«Le plus urgent à l'heure actuelle est de prendre des mesures décisives pour prévenir une extension de la crise de la dette pour éviter une volatilité de l'euro, une contraction du marché et une grave récession économique», s'est inquiété le Premier ministre chinois.

«Nous espérons que les Européens traduiront leur volonté politique en actions concrètes et efficaces», a encore dit M. Wen.

Il répondait à un appel téléphonique de M. Van Rompuy pour l'informer que ni lui ni le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ne pourraient se rendre mardi au sommet annuel entre la Chine et l'UE à Tianjin (nord), à la suite de l'annonce de la tenue d'un deuxième sommet européen «au plus tard mercredi» après celui prévu dimanche à Bruxelles.

L'UE est le premier partenaire commercial de la Chine et le premier débouché pour ses exportations.