La zone euro devrait annoncer dimanche lors de son sommet des décisions de principe sur la réponse à la crise de la dette, mais pas d'accord finalisé, car de nombreux éléments «techniques» resteront à régler, a indiqué jeudi un diplomate de haut rang, sur fond de divergences croissantes entre capitales.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'objectif est d'avoir des décisions politiques et des orientations», a-t-il déclaré en tempérant les attentes, mais «je ne serais pas étonné si certains éléments techniques restaient ensuite à concrétiser».

«Je m'attends à ce qu'il y ait encore du travail de précision qui restera à effectuer par les ministres des Finances» dans les jours suivants le sommet, a ajouté ce diplomate européen très impliqué dans les travaux préparatoires du sommet.

Il n'a pas voulu donner de détails sur les questions qui ne pourront être réglées à temps. Mais ses propos confirment une tendance amorcée en début de semaine par le gouvernement allemand qui a cherché à calmer les attentes sur l'issue du sommet compte tenu des différences à surmonter entre pays.

Les marchés financiers espéraient il y a encore peu que le sommet des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro débouche sur un accord complet et convaincant pour stabiliser la Grèce surendettée et empêcher une contagion de la crise de la dette à l'Italie ou l'Espagne.

Deux journaux allemands ont laissé entendre jeudi que le sommet pourrait être reporté du fait de ces clivages, mais le diplomate a réfuté ces rumeurs. «Le sommet aura lieu dimanche», a-t-il assuré. Une source proche du gouvernement allemand a également confirmé à l'AFP que le sommet aurait lieu.

Les dirigeants européens sont engagés dans une course contre la montre pour tenter de parvenir à une solution dimanche, mais, selon plusieurs sources proches des discussions, les débats sont compliqués par des divergences notamment entre Paris et Berlin sur un élément central de la réponse à la crise: les modalités du renforcement de la capacité d'intervention du Fonds de secours financier de la zone euro, le FESF.

Une réunion de hauts fonctionnaires de l'Union monétaire, au sein d'un forum appelé l'«Euro working group», était en cours jeudi en fin d'après-midi à Bruxelles pour tenter de trouver un compromis.

Des réunions préparatoires au sommet des ministres européens des Finances sont aussi programmées vendredi et samedi à Bruxelles.