Lundi soir, le designer américain Billy Reid remportait le septième prix CFDA/Vogue Fashion Fund, doté d'une bourse de 300 000$ et d'une année de mentorat. Depuis le lancement de sa ligne éponyme en 2004, Reid a su se démarquer en adaptant le style décontracté du sud des États-Unis (il crée d'ailleurs ses collections dans son atelier situé à Florence, en Alabama).

Publié le 18 nov. 2010
Thomas Leblanc, collaboration spéciale LA PRESSE

En plus de proposer des complets, des cravates, des lainages et des chinos qui rappellent le garde-robe du milieu du 20e siècle, Reid collaborait cette année avec Levi's pour le lancement d'une ligne exclusive. Signe de son attachement au sud américain, ses créations sont vendues dans ses boutiques à Nashville, Charleston, Dallas et Houston, en plus de New York. À Montréal, on trouve quelques pièces signées Billy Reid chez Rooney (395, Notre-Dame O.).

La bourse remportée lundi est rendue possible grâce à des joueurs importants du secteur de la mode et de la beauté, dont J Crew, L'Oréal Paris, Nordstrom, Theory, Barneys, Coach, Juicy Couture et le magazine Vogue. En plus de Billy Reid, les designers Robert Geller, Prabal Gurung et Joseph Altuzerra étaient en nomination pour le prix cette année. Les marques Proenza Shouler et Alexander Wang se sont méritées cet honneur dans le passé.

Reid avait aussi été nommé nouveau designer de l'année par le magazine GQ plus tôt cette année.

billyreid.com