Tous les jeudis, un professionnel se dévoile dans notre page style de vie. Cette semaine, Carlos Ferreira, propriétaire du Ferreira Café, du Vasco da Gama, du F Bar et de Lunchmontréal.com, répond à nos questions.

Publié le 18 nov. 2010
Isabelle Masse
Isabelle Masse LA PRESSE

Votre endroit préféré pour un 5 à 7?

Le gym! Celui de l'hôtel Omni à côté du Ferreira Café. Je ne pourrai jamais remplacer l'entraînement. En restauration, on a toujours une double journée. Je ne pourrais être bien si je ne m'entraînais pas et que je prenais un ou deux verres en fin d'après-midi.

Le plus beau bâtiment en ville?

Le 357C et son ascenseur (357, de la Commune, Montréal). Pour leur design minutieux. Surtout quand on connaît l'histoire de cet édifice abandonné au début des années 2000. On a conservé tous les détails. On a pris tout ce qui était récupérable pour le reproduire. Daniel Langlois, son propriétaire, n'a pas opté pour la facilité.

Qu'est-ce qui décore votre bureau?

J'ai une table qui est une oeuvre italienne entièrement conçue à la main, achetée au dernier étage du magasin Ogilvy (1307, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal). On y trouve des accessoires et des meubles uniques.

Le gadget dont vous êtes le plus fier?

Mes Porsche. Parmi les voitures sport extravagantes, les Porsche ne ressemblent à rien d'autre. Ce n'est pas discret, mais c'est le plus discret des véhicules. Mes préférées sont les 911 Carrera, série 5.

Êtes-vous iPhone ou BlackBerry?

BlackBerry. J'ai beaucoup de difficulté à m'acclimater aux nouvelles technologies. Quand j'ai appris à utiliser un appareil, je reste avec!

Un voyage d'affaires intéressant?

Le Portugal reste ma meilleure destination. Mais je vais à New York quand j'ai besoin d'inspiration. Et c'est au Four Seasons que je préfère dormir. J'évite les hôtels-boutiques à New York, parce que leurs chambres sont grandes comme un lit et qu'on doit s'imaginer qu'il y a du soleil à l'extérieur!

Un bon cadeau à donner à une connaissance ou un collègue de travail?

Une journée au spa. C'est le meilleur cadeau à faire à quelqu'un qui a tout ou à peu près, car il prend la peine d'y aller. À Montréal, il y en a beaucoup. Le meilleur, selon moi, en termes de technologie, de raffinement et de services, c'est celui du 357C. Sinon, à l'extérieur de Montréal, je trouve que le Givenchy à Saint-Marc-sur-Richelieu (290, rue Richelieu) et le Balnea à Bromont (319, chemin Lac Gale) sont bien intégrés à la nature.

Que portez-vous à votre poignet?

Je suis particulièrement fan des montres Cartier. Mais ma plus belle est une IWC, la Portuguese à double chronomètres en or rose. Elle n'est plus sur le marché. C'est une des montres les plus élégantes pour homme. Je l'ai depuis huit ans. Je l'ai achetée d'un ami qui ne l'avait jamais utilisée.

La musique que vous écoutez en ce moment?

L'album Amalia Hoje du groupe The Gift. Un hommage à la chanteuse portugaise Amalia Rodrigues. Sinon, j'écoute aussi les vieux albums des Rolling Stones.

Votre plus grand coup en carrière?

L'ouverture du Ferreira Café (1446, rue Peel, Montréal), le 1er avril 1996. C'est un resto qui va en progression. Je suis content d'avoir réussi à exposer aux Montréalais la culture et les vins portugais, il y a 15 ans. Ça m'agaçait que le Portugal soit méconnu.

p Voyez aussi notre complément vidéo sur lapresseaffaires.ca/style