Et voici Kloud!

Prendre son bain dans un nuage. Voilà l'image que suggère Kalia à ceux qui aiment se la couler douce dans la quiétude de leur salle de bain. Les amateurs de paisible oisiveté devront cependant prendre leur mal en patience.

En effet, Kloud, la toute première baignoire de la jeune entreprise de Sainte-Marie, ne sera en vente dans les boutiques spécialisées qu'en février.

 

«Il faut apprendre à marcher avant de courir», répond la vice-présidente de l'entreprise, Marie-France Poulin, lorsque Le Soleil lui demande pourquoi Kalia s'apprête à faire ses premiers pas dans le marché des baignoires avec un seul produit.

«Il faut d'abord se positionner. Il faut gagner notre espace dans les salles d'exposition des boutiques spécialisées», explique-t-elle, en ajoutant que l'entreprise en démarrage devait s'affairer à plusieurs projets simultanément. Il faut veiller, au début, sur la commercialisation des robinets de cuisine et des portes de douche dans une centaine de points de vente au Canada et dans le nord-est des États-Unis. Il faut aussi planifier le lancement, en février, des robinets de salle de bains et des autres produits de la gamme Kalia.

Son frère David - le président de Kalia - précise que les autres baignoires arriveront sur le marché entre les mois de juin et de septembre 2010.

«Notre objectif est de vendre 500 baignoires au cours de la première année de commercialisation», affirme-t-il.

Le cristalplant

Si la famille Poulin - les fondateurs de l'entreprise MAAX - a fait sa marque dans le passé avec les baignoires fabriquées en acrylique, elle a choisi, cette fois, un nouveau matériau pour tenter de se démarquer de la concurrence dans ce marché ultra- compétitif: le cristalplant.

Importé d'Italie, le cristalplant est un matériau composé de pierres naturelles et de résine. Malléable au possible, il permet aux designers de laisser libre cours à leur créativité pour concevoir des baignoires qui vont épater les consommateurs.

Plus blanc que blanc et agréable au toucher grâce à sa finition veloutée semblable à la pierre naturelle, le cristalplant ne jaunit pas et offre une résistance aux rayons UV. Il est recyclable à 100%. Il peut aussi être rénové à 100%. À l'aide d'un simple détersif et d'une éponge abrasive, ce matériau non poreux peut rapidement retrouver son aspect d'origine.

Le premier rejeton de Kalia s'appelle Kloud. La baignoire pèse 125 kg et ses dimensions sont de 72 pouces sur 38 pouces sur 21 pouces. Cherchant à se faire une place dans le marché des baignoires de milieu et de haut de gamme, Kloud se vendra aux alentours de 4000$.

Il s'agit d'un modèle «free standing», c'est-à-dire qui s'installe dans le milieu de la pièce. Toutefois, la baignoire est munie d'une tablette qui lui permet d'être adossée à un mur lorsque l'espace ne permet pas une installation au milieu de la pièce.

De l'avis de Marie-France Poulin, la baignoire offre un bon confort ergonomique. «Elle est conçue pour maximiser le confort du baigneur des deux côtés: une position plus assise d'un côté; une position plus étendue de l'autre.»

L'une des principales caractéristiques de Kloud est que le système de drainage est incorporé à l'intérieur des parois de la baignoire, ce qui lui procure une finition parfaite. De plus, la robinetterie peut être installée à plusieurs endroits. Elle peut même être sur pied.

Kalia fait fabriquer ses baignoires en Italie. Il n'est pas impossible, souligne David Poulin, qu'un jour, la production se fasse au Québec. Tout dépendra de l'accueil réservé par les consommateurs nord-américains aux produits fabriqués en cristalplant.

Le meilleur Ă  venir

Fondée en mars 2007, Kalia roule déjà à plein régime. On se prépare à mettre à jour le site internet pour faire connaître l'ensemble des produits de l'entreprise et à prendre la route, en avril, pour participer à une importante exposition à Chicago, le Kitchen and Bath Show.

Et le meilleur semble Ă  venir.

«Nous sommes vraiment impressionnés par l'accueil que nous recevons de la part des clients. Bien sûr, le nom Poulin nous permet d'obtenir sans trop de problème un premier rendez-vous auprès d'eux. Après ça, c'est à nous de leur proposer des produits différents qui leur apporteront une valeur ajoutée», affirme Marie-France Poulin.

 

EN CHIFFRES

- 125 KG Le poids de la baignoire en cristalplant

- 4000$ Son prix approximatif

- 500 L'objectif de ventes pour la première année