Si vous trouvez que les temps sont durs pour vos investissements, rassurez-vous, vous n'êtes pas seul.

Mis à jour le 16 févr. 2009
Caroline Rodgers LA PRESSE

Le climat est à ce point morose que TD Waterhouse a eu l'idée de faire appel à un expert en stratégies militaires pour remonter le moral des troupes.

 

C'est ainsi que le général Rick Hillier, ancien chef d'état-major de la Défense des Forces armées canadiennes, est devenu conseiller spécial de la firme de courtage.

«Dans la dernière année, le climat sur les marchés a été chaotique, comme à la guerre, explique Patricia Lovett-Reid, première vice-présidente de TD Waterhouse. En parlant avec le général, qui travaillait déjà avec nous comme conseiller en leadership, nous avons eu l'idée de faire des comparaisons avec les tactiques militaires pour les appliquer aux placements.»

Pour rester dans la bataille, voici cinq principes de stratégie militaire éprouvés qui peuvent s'appliquer à votre plan financier.

1-Revenez à l'essentiel

La tentation est grande, dans la situation actuelle, de mettre de côté ses états financiers parce qu'on a peur de voir la réalité en face.

«On a pourtant besoin de commencer l'année en sachant exactement où nous en sommes financièrement, dit Mme Lowett-Reid. En ce début d'année, vous devriez évaluer vos objectifs.»

Selon la vice-présidente, beaucoup de gens prennent des risques plus grands qu'ils ne le devraient actuellement parce qu'ils veulent retrouver les rendements d'avant.

«On doit plutôt se tourner vers des valeurs sûres, les financières canadiennes, les compagnies d'assurances, et les produits de consommation de base», dit-elle.

2-Visez le long terme

Comme les chefs de stratégie militaire se concentrent sur la mission à accomplir, il en va de même pour l'épargne.

«Il ne faut pas confondre les baisses actuelles avec vos plans à long terme, dit Mme Lowett-Reid. Si vous épargnez pour votre retraite, ne perdez pas de vue que c'est un but à long terme.»

On ne sait pas combien de temps va durer cette période difficile, mais à long terme, les marchés reprennent toujours, ajoute-t-elle.

3-Faites confiance à vos camarades de combat

«La plupart des gens ont besoin de quelqu'un pour parler de leurs finances, dit la vice-présidente. Il vous faut un conseiller qui vous aide à rester concentré sur vos objectifs et à savoir où vous allez.»

Mais attention: si l'on se rend compte que son conseiller financier regarde uniquement les chiffres et ne tient pas compte de nos inquiétudes, c'est signe que l'on ne fait pas affaire avec la bonne personne, ajoute-t-elle. «C'est le client qui décide de l'agenda, pas le conseiller», dit-elle.

4-Gardez-vous toujours une réserve

«Vous ne voulez pas mettre tout ce que vous avez dans vos placements, dit Mme Lowett-Reid. Il faut garder des liquidités. L'argent doit être disponible pour passer les périodes difficiles, et vous donne une flexibilité pour investir au bon moment. Garder une réserve vous évite aussi de vendre au mauvais moment pour les mauvaises raisons.»

5-Tenez bon jusqu'au lever du jour

Lorsqu'une armée est assiégée, la nuit est la période la plus éprouvante à traverser. Mais il faut tenir bon jusqu'au matin.

«Il est important de ne pas réagir de façon excessive à la volatilité à court terme, dit Mme Lowett-Reid. Les mauvaises nouvelles économiques que l'on entend ne vont pas durer éternellement. Ce n'est pas le temps de vendre les placements de qualité que vous avez. Quand le marché va reprendre, vous devez y être pour participer à cette reprise.»