Les équipes de terrassement travaillant sur le site des défuntes tours jumelles du World Trade Center à New York cet été pour creuser les fondations d'un nouveau gratte-ciel ont découvert des traces laissées dans le sol par des glaciers il y a quelque 20 000 ans, dont un trou de 12 mètres de profondeur. 

ASSOCIATED PRESS

Les travaux d'excavation offrent un rare aperçu du lointain passé géologique du secteur. «Il y a des endroits dans des parcs locaux où de petits trous verticaux ont été mis au jour», souligne dans un entretien au New York Times Cheryl Moss, une géologue de la société Mueser Rutledge Consulting Engineers. «Mais je n'ai pas connaissance d'une autre dépression de cette taille dans la ville.»Mme Moss et son collègue Anthony Pontecorvo, un ingénieur en structure de Mueser Rutledge, comptent donner une conférence sur la géologie du site mercredi au Tribute W.T.C. Visitor Center, situé à proximité de Ground Zero.

La construction de ce qui sera la Tour 4 du nouveau World Trade Center nécessite de mettre au jour la roche sous l'ancien emplacement des tours jumelles détruites lors des attentats du 11 septembre 2001.

Les vestiges de la puissance des glaciers ne resteront pas visibles longtemps. Le trou et les autres traces seront recouverts, comblés ou détruits. «C'est très joli, mais cela disparaîtra», souligne Robert Reina, un autre ingénieur en structure de Mueser Rutledge, société impliquée dans le chantier de reconstruction.