Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

Publié le 23 janvier
Mathieu Perreault
Mathieu Perreault La Presse

Autoportrait au-dessus de Mars

L’orbiteur chinois Tianwen-1 a envoyé début janvier un autoportrait croqué par une caméra qu’il a larguée. Cette photo inédite d’une sonde en orbite autour de Mars montre Tianwen-1 (son nom signifie « question céleste ») au-dessus de la calotte polaire. Tianwen-1 est arrivé près de la planète rouge il y a un an et il a largué un atterrisseur et un rover.

Quiz

Qu’ont découvert des scientifiques sur une météorite martienne retrouvée sur la Terre ?

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA NASA

La météorite martienne retrouvée en 1984 en Antarctique

Que les molécules organiques qu’elle contient n’ont pas été formées par la vie. Dans Science, à la mi-janvier, des chercheurs de l’Institut Carnegie décrivent comment des processus minéralogiques dans la météorite, retrouvée en 1984 en Antarctique, sont caractéristiques de la formation de ces molécules organiques. La météorite a été éjectée de la planète rouge il y a 4 milliards d’années, probablement par un impact de météorite, et s’est retrouvée sur Terre.

14 %

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Le risque de prématurité est plus élevé chez les femmes exposées à des températures extérieures plus chaudes, selon une étude australienne.

C’est l’augmentation du risque de prématurité chez les femmes exposées à des températures extérieures élevées, selon une nouvelle étude australienne. Elle est publiée en janvier dans un numéro spécial de la revue Pediatric and Perinatal Epidemiology consacré aux changements climatiques, avec d’autres études similaires menées au Texas et en Israël. Elles concluent que les risques plus élevés pour les bébés sont surtout concentrés dans les familles pauvres qui, présume-t-on, ne peuvent bénéficier de l’air climatisé.

Le mystère résolu du kunga

PHOTO GLENN SCHWARTZ, FOURNIE PAR L’UNIVERSITÉ JOHNS HOPKINS

Les kungas d’Umm el-Marra

Les squelettes d’animaux retrouvés il y a 20 ans sur le site d’Umm el-Marra, en Syrie, sont bel et bien ceux des kungas, des équidés hybrides décrits dans les anciens textes mésopotamiens. Les chercheurs de l’Institut Jacques Monod, à Paris, ont même identifié les espèces à l’origine de ces hybrides, l’âne commun et l’onagre mésopotamien, un âne sauvage syrien dont le dernier individu est mort dans un zoo viennois en 1927. Les 25 kungas ont été retrouvés dans un complexe funéraire datant de 4300 ans, dans ce site à l’est d’Alep. L’identification génétique du kunga a été décrite à la mi-janvier dans la revue Science Advances.

Léviter sur la Lune

PHOTO FOURNIE PAR LE MIT

Impression d’artiste de la sonde lévitante

Des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point un appareil capable de léviter au-dessus d’objets célestes dépourvus d’atmosphère, comme les astéroïdes et la Lune. Leur appareil, dévoilé par communiqué juste avant Noël, utilise la charge électrostatique de la poussière de la surface, générée par l’exposition directe aux rayons du Soleil. C’est ce qui explique que la poussière lunaire collait autant aux combinaisons spatiales d’Apollo.