Une société japonaise de biotechnologie a développé un test de dépistage précoce du cancer du pancréas, où un microscopique ver de terre réagit à l'urine du patient.

Agence France-Presse

Les scientifiques savent depuis longtemps que les fluides corporels de patients atteints de cancer ont une odeur différente de ceux de personnes bien portantes.

« Un nématode est une créature dont les gènes peuvent être facilement modifiés. Vous pouvez modifier ses récepteurs pour qu'ils réagissent à certains produits chimiques ou les évitent. Par exemple, vous pouvez modifier le récepteur pour qu'il évite l'odeur du cancer du pancréas, puis vous pouvez créer des nématodes qui réagissent différemment uniquement au cancer du pancréas. Voilà l'idée », a expliqué Takaaki Hirotsu, PDG d'Hirotsu Bio Science.

À voir en vidéo...