Des archéologues israéliens ont découvert un nouvel embranchement dans l’arbre généalogique humain. L’homme de Nesher Ramla, un représentant du genre Homo, a habité la côte centrale du pays il y a de 140 000 à 120 000 ans, a des similitudes avec l’homme de Néandertal, mais utilisait les mêmes outils qu’Homo sapiens, l’homme moderne.

Mathieu Perreault
Mathieu Perreault La Presse

« C’est un hominidé plus archaïque que Néandertal, mais c’est le premier hominidé découvert qui utilise un type d’outil de pierre utilisé par Sapiens », explique l’une des coauteures de l’étude publiée jeudi dans la revue Science, Marion Prévost, de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Cela ouvre la porte à la possibilité que les néandertaliens, qui ont vécu en Europe jusqu’à il y a 40 000 ans, aient appris d’autres techniques de taille de la pierre de l’homme de Nesher Ramla plutôt que de Sapiens. « Il est possible que Nesher Ramla ait migré vers l’Europe et engendré le néandertalien », dit Mme Prévost.

PHOTO FOURNIE PAR YOSSI ZAIDNER

La mandibule et le crâne de l’homme de Necher Ramla

Homo Nesher Ramla, dont on n’a retrouvé qu’une mandibule et le sommet d’un crâne, se nourrissait d’aurochs, d’antilopes, de chevaux sauvages et de tortues, qu’il débitait avec ses outils. Le type d’outil jusqu’à maintenant propre à Sapiens, qui a aussi été découvert sur le site israélien, s’appelle une coupe de pierre « levallois centripète ».

Un autre outil trouvé sur le site a attiré l’attention des paléontologues. « C’est un outil qu’on ne retrouve nulle part ailleurs au Levant, qui a deux types de coupes le long du manche, pour servir à la fois de couteau et de racloir, dit Mme Prévost. On retrouve ce type d’outil ailleurs dans le monde. Il s’agit probablement d’une évolution technologique indépendante. » Ce type d’outil est plus ancien que ceux qu’utilisaient Homo sapiens.

PHOTO FOURNIE PAR YOSSI ZAIDNER

Un outil de pierre utilisé par l'homme de Nesher Ramla

Le site a été découvert en 2010 lors du creusage d’une carrière, et des fouilles de sauvetage ont été faites jusqu’en 2012. Les paléontologues font leurs analyses depuis. « Nous avons 80 000 outils de pierre à examiner, alors nous n’avons pas fini », dit Mme Prévost.

PHOTO FOURNIE PAR YOSSI ZAIDNER

Le site de Nesher Ramla

L’homme de Nesher Ramla présente quelques similitudes avec un autre hominidé archaïque retrouvé en Israël dans la caverne de Qesem, découverte en 2000, qui n’a jamais été formellement identifié. Il pourrait aussi présenter des similitudes avec des individus d’autres sites mis au jour dans la péninsule arabique, selon Mme Prévost.

Un autre proche parent de l’homme de Néandertal, l’homme de Denisovan, découvert dans une caverne du sud de la Russie, aurait été à l’origine de mariages mixtes. Une union entre Sapiens et Homo Nesher Ramla aurait-elle été possible ? « Rien n’est impossible, mais c’est peu probable ; anatomiquement, ils sont probablement trop éloignés », dit Mme Prévost.