(Cape Canaveral) Le vaisseau SpaceX a assuré le retour sur Terre dimanche de quatre astronautes qui ont séjourné à bord de la Station spatiale internationale (SSI).

Publié le 2 mai 2021
Marcia Dunn The Associated Press

La capsule Dragon a déployé son parachute vers 3 h au-dessus du golfe du Mexique où elle a effectué son amerrissage, près des côtes de la ville américaine de Panama City, en Floride.

Il s’agissait du premier retour nocturne pour la NASA depuis celui de l’équipage d’Apollo 8 en 1968 et du deuxième vol de transport d’astronautes à bord d’un vaisseau d’une compagnie appartenant au PDG de Tesla, Elon Musk.

Le retour sur Terre était d’une durée de six heures et demie. Les astronautes, trois Américains et un Japonais, ont voyagé à bord de la même capsule Dragon, baptisée Resilience, soit celle à bord de laquelle ils avaient entamé leur voyage, en novembre dernier, lors du lancement au Centre spatial Kennedy de la NASA, en Floride.

PHOTO NASA TV VIA AP

« Nous vous souhaitons un bon retour sur Terre et merci d’avoir voyagé avec SpaceX », pouvait-on entendre du centre de contrôle de mission.

« Pour ceux qui sont inscrits à un programme de fidélisation, vous avez accumulé 68 millions de miles [109 millions de kilomètres] lors de ce voyage », affirmait la voix d’un homme sur un ton plutôt enjoué.

« Nous acceptons ces miles bonis. Sont-ils transférables ? », a répondu avec humour le commandant Mike Hopkins.

Dans la demi-heure qui a suivi, les astronautes ont pu embarquer à bord d’un navire qui les a ramenés vers la terre ferme.

Les représentants de la NASA et de SpaceX étaient ravis du déroulement de la mission, qui s’est déroulée sans entraves.

M. Hopkins a été le premier à sortir de la capsule, effectuant même quelques pas de danse sous les lumières des projecteurs.

PHOTO NASA TV VIA AP

Le commandant Mike Hopkins sortant de la capsule Dragon.

C’est incroyable ce que l’on peut accomplir lorsque les gens travaillent ensemble.

Mike Hopkins, commandant

L’astronaute était suivi de ses compatriotes Victor Glover et Shannon Walker ainsi que du Japonais Soichi Noguchi.

Leur mission de 167 jours était la plus longue pour une capsule dont le lancement a été effectué à partir des États-Unis. Le record précédent était de 84 jours, établi par les astronautes à bord de la station spatiale Skylab de la NASA en 1974.