Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

Le chiffre

1800 km

C’est la longueur d’un nuage qui se forme sporadiquement près du volcan Arsia Mons, sur Mars, dont les mystères viennent d’être partiellement percés par la sonde Mars Express de l’Agence spatiale européenne (ESA). Le nuage, observé 100 fois depuis 1976, se forme quand l’air humide monte sur les flancs du volcan de 30 km de haut et se condense à son sommet. Il se forme avant l’aube et grimpe en deux heures et demie à une altitude de 45 km, flottant ensuite pendant quelques jours loin d’Aria Mons, selon l’étude publiée début mars dans le Journal of Physical Research.

Quiz science

Q. Où la moule zébrée vient-elle d’être découverte ?

PHOTO FOURNIE PAR LA COMMISSION GÉOLOGIQUE AMÉRICAINE

Larve de moule zébrée dans une algue en forme de boule

R. Dans des algues pour aquarium aux États-Unis, selon la Commission géologique américaine (USGS). Il s’agit de larves qui pourraient, si l’eau des aquariums est vidée dans des égouts se déversant dans des cours d’eau qui ne sont pas encore contaminés par cette espèce invasive de moules, menacer de nouvelles infrastructures. La moule zébrée bloque les conduites d’égout et de distribution d’eau et endommage les quais et les bateaux par sa croissance effrénée. L’USGS a trouvé des larves de moule zébrée dans des algues en forme de boules vendues dans des aquariums de 21 États américains.

La seiche et la guimauve

PHOTO TIRÉE DE WIKIMEDIA COMMONS

Seiche

La seiche est capable de réussir le « test de la guimauve ». Ce test, qui a permis d’identifier les enfants capables de maîtriser leurs impulsions, consiste à offrir une guimauve à un petit cobaye en lui expliquant que s’il ne la mange pas immédiatement, il recevra deux guimauves. Dans la revue Proceedings of the Royal Society B, début mars, des biologistes de l’Université de Cambridge démontrent que la seiche est capable d’attendre une à deux minutes pour avoir deux friandises — deux types de crevettes ou un petit crabe — plutôt qu’une seule si elle dévore sa proie immédiatement.

Les babouins et les pharaons

PHOTO FOURNIE PAR LE BRITISH MUSEUM

L’un des babouins momifiés il y a 3500 ans en Égypte qui ont été analysés

L’Égypte antique commerçait avec l’Afrique de l’Est il y a 3500 ans, selon une nouvelle étude du Collège Dartmouth, au New Hampshire. Les archéologues ont analysé le contenu minéral des dents de babouins momifiés datant de cette époque, et ont constaté qu’il correspondait à celui des babouins actuels du nord-est de la Somalie. En comparaison, des babouins momifiés du IVsiècle avant Jésus-Christ ont des dents correspondant à une vie dans le sud de l’Égypte. Publiée fin février dans la revue eLife, l’étude montre que l’Égypte antique était capable de navigation en haute mer.

Le papillon et le frêne

PHOTO FOURNIE PAR L’UNIVERSITÉ DE FLORIDE DU SUD

Grand porte-queue

Un papillon tropical observé depuis une dizaine d’années dans le sud du Québec a bel et bien agrandi vers le nord son habitat à la faveur du réchauffement de la planète, selon une étude à laquelle ont collaboré des chercheurs de l’Insectarium et de l’Université du Québec à Rimouski. Le grand porte-queue a migré de 324 km vers le nord depuis 18 ans, ce qui est une vitesse 27 fois plus rapide que la moyenne des espèces du Nord-Est américain dans cette période. Le problème, notent les auteurs de l’étude publiée début mars dans la revue Frontiers, c’est que l’habitat de prédilection de la chenille du grand porte-queue, le frêne épineux, pourrait être plus difficile à trouver au Québec, où cet arbre est pratiquement absent.