La mission Mars 2020 qui décolle jeudi matin du cap Canaveral constitue un jalon important dans l’exploration de la planète rouge. L’hélicoptère Ingenuity sera testé, le rover Perseverance récoltera des échantillons qui seront rapportés sur Terre par une autre mission et un nouveau système de navigation, s’il tient ses promesses, rendra les futures sondes plus autonomes et plus rapides.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

L’hélicoptère…

Pour compenser la faible densité de l’atmosphère martienne, 100 fois moindre que celle de la Terre, l’hélicoptère Ingenuity aura des pales plus larges qui tourneront plus rapidement. Il bénéficie cependant d’une gravité inférieure de 70 % à celle sur notre planète. Ingenuity a été testé depuis 2014 dans des chambres reproduisant l’atmosphère martienne au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, en Californie, notamment pour s’assurer qu’il pourra survivre aux nuits de la planète rouge et à des températures pouvant descendre à - 90 °C. Décoller après une première nuit au froid constituera le premier des cinq tests prévus pour Ingenuity dans le mois où il doit être capable de fonctionner. Si la technologie fonctionne, elle pourrait accélérer l’exploration de Mars et permettre le transport de matériel et d’échantillons d’un site à un autre. C’est une élève de 5e secondaire (11e année) de l’Alabama, Vaneeza Rupani, qui a donné son nom à Ingenuity en remportant le concours d’essais de la NASA.

IMAGE FOURNIE PAR LA NASA

L’hélicoptère Ingenuity

Ramener des échantillons

Les rovers précédents analysaient des échantillons martiens sur place, en les pulvérisant et en les examinant avec des instruments comme des spectrographes. Perseverance prendra des carottes complètes de sol martien pour des analyses plus poussées sur Terre. Un compartiment où seront stockées de 20 à 40 carottes de sol martien devrait être récupéré par une future sonde conjointe de l’Agence spatiale européenne et de la NASA, pour un retour sur Terre entre 2026 et 2030.

IMAGE FOURNIE PAR LA NASA

Le rover Perseverance

Système de navigation

L’autonomie accrue de Mars 2020 sera testée dès l’atterrissage. Un système de télémétrie déclenchera l’ouverture du parachute – programmée à l’avance pour les autres rovers. Le rover Perseverance utilisera aussi ce système, qui se base aussi sur la topographie martienne déjà cartographiée par les orbiteurs, pour se déplacer plus rapidement dans le cratère Jezero et ne pas dépendre des instructions envoyées de la Terre comme les rovers précédents.

IMAGE FOURNIE PAR LA NASA

Falaises du cratère Jezero

Les autres instruments

Perseverance aura un radar pouvant pénétrer à dix mètres de profondeur et un microphone qui pour la première fois pourra retransmettre des sons. Il testera une technologie permettant de produire de l’oxygène à partir du CO2 de l’atmosphère martienne, l’Expérience d’utilisation de ressources in situ pour l’oxygène, ou MOXIE.

IMAGE FOURNIE PAR LA NASA

Perseverance testera un instrument capable de produire par électrolyse de l’oxygène pur, MOXIE, qui pourra permettre l’établissement de colonies martiennes.

La Chine et les Émirats arabes unis

Deux autres sondes martiennes ont quitté la Terre en juillet. L’orbiteur émirati Al-Amal (« espoir »), première mission martienne arabe, a été lancé le 20 juillet au Japon. Il comporte des instruments qui permettront de mieux caractériser les variations climatiques au fil des saisons martiennes. La mission chinoise Tianwen (« questions célestes »), dont le rover comporte un radar capable de détecter l’eau à une profondeur record de 100 mètres, a décollé le 23 juillet.

IMAGE FOURNIE PAR L’ADMINISTRATION SPATIALE NATIONALE CHINOISE (CNSA)

Rover de la mission martienne Tianwen

CHIFFRES

28 000 : Nombre d’essais qui ont été soumis pour appuyer des propositions de noms pour Perseverance et Ingenuity

21 : Nombre de caméras sur Perseverance, en comptant les 2 d’Ingenuity, contre 17 pour son prédécesseur Curiosity

8 fois : vitesse de rotation des pales d’Ingenuity par rapport à la vitesse des pales des hélicoptères sur Terre

Source : NASA