Des chercheurs américains ont mis au point des robots agricoles qui détruisent un champignon s’attaquant aux raisins. Ces robots passent dans les champs la nuit pour asperger les vignes d’ultraviolets.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

« Nous avons testé la technologie sur des vignes de cépage Chardonnay et sommes arrivés à éliminer le mildiou poudreux en deux ans, avec des traitements à chaque semaine », explique par voie de communiqué David Gadoury, de l’Université Cornell, qui est l’auteur principal de l’étude publiée dans la revue Plant Health Progress.

Il travaille sur le concept depuis dix ans, notamment avec des cultivateurs de fraise de la Floride, et est arrivé à ses fins avec l’aide d’une compagnie de robotique agricole norvégienne Saga Robotics. La prochaine étape est d’avoir un robot qui donne des quantités variables d’UV en fonction de la quantité de mildiou.

« Un viticulteur doit en moyenne utiliser des fongicides pour le mildiou poudreux de 10 à 15 fois par année », note son collègue et coauteur Lance Cadle-Davidson.

PHOTO FOURNIE PAR L’UNIVERSITÉ CORNELL

Un raisin attaqué par le mildiou.

Le mildiou est un champignon qui s’adapte très rapidement aux nouveaux fongicides, mais ils ont un talon d’Achille : ils se protègent des dommages causés par les UV grâce à un mécanisme biochimique de réparation qui est stimulé par la lumière bleue présente dans les rayons du soleil. Mais la nuit, il n’y a pas de lumière bleue, ce qui laisse le champignon sans défense. « Leur mécanisme de réparation ne fonctionne pas à cause de l’absence de lumière bleue », explique M. Gadoury, qui est d’origine franco-américaine.

Les UV n’endommagent pas la plante.