Le poisson clown, rendu célèbre par le dessin animé Trouver Nemo, aura de la difficulté à s’adapter aux changements climatiques.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

« Les poissons clowns n’ont pas la capacité génétique de s’adapter aux modifications de leur environnement », expliquent par voie de communiqué des chercheurs du CNRS, qui sont les auteurs principaux de l’étude publiée cette semaine dans la revue Ecology Letters. « Ce succès dépend donc presque entièrement de l’environnement, notamment des anémones. »

Les biologistes français, basés à l’Université de Perpignan, ont travaillé avec des collègues saoudien, chilien, américain et australiens pour suivre pendant dix ans tous les poissons clowns des lagons de l’île de Kimbe, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ils ont reconstruit les lignées familiales sur quatre générations et montré que leur succès reproductif ne varie pas en fonction de la génétique. Cela signifie que seul l’environnement explique ce succès reproductif, « garant de la régénération de la population ».

« Les poissons clowns se retrouvent ainsi à la merci d’un habitat dont la dégradation quotidienne est déjà documentée, indiquent les chercheurs. Leur capacité à se maintenir dans les lagons dépendra principalement des efforts entrepris pour maintenir la qualité de leur habitat. »

Dans l’étude, les chercheurs préviennent que peu d’études similaires ont été faites, parmi toutes les études d’adaptation génétique ayant une influence sur le succès reproductif. Ces quelques études ont été faites sur des invertébrés et des oiseaux, et n’ont pas non plus trouvé une capacité d’adaptation génétique aux changements environnementaux.

La théorie de l’évolution énoncée par Darwin prévoit que quand une espèce est confrontée à des changements négatifs importants dans son habitat, seuls les individus les plus adaptés à ce changement survivront. Cette « sélection naturelle » change la génétique d’une population. L’étude d’Ecology Letters explique que « le taux d’évolution adaptative » des poissons-clowns « peut être considérée négligeable dans l’état actuel de la population. »