Une nouvelle étude suggère d’éviter les cigarettes électroniques pour prévenir la grippe. 

La Presse

L’étude avertit les utilisateurs de cigarettes électroniques qu’ils pourraient être plus vulnérables face à la grippe.

L’étude, publiée dans The Journal of Clinical Investigation, démontre qu’une exposition de deux semaines à la vapeur des cigarettes peut porter atteinte à la réponse du système immunitaire face au virus de la grippe. 

L’étude explique que la vapeur de cigarettes électroniques touche les macrophages pulmonaires, qui ont comme fonction de nettoyer les voies respiratoires de particules infectieuses, toxiques ou nuisibles.

La vapeur de cigarettes électroniques engendre une accumulation anormale de lipides et de gras sur les microphages pulmonaires.

Vapoter provoque une diminution du fonctionnement des cellules immunitaires et de la réponse globale immunitaire, selon Ilona Jaspers, professeure d’immunologie.