Source ID:7a1887f9dd7637f28ad7ba58e6e5c80f; App Source:StoryBuilder

La transmission de l'insensibilité chez le rat-taupe

Le rat-taupe, un rongeur dont il existe plusieurs espèces en Afrique, a une capacité unique parmi les mammifères : il peut rapidement acquérir une insensibilité à des substances toxiques. Cela lui a permis de coloniser de nouvelles régions, expliquent des chercheurs allemands américains et africains cette semaine dans la revue Science.

« Nos résultats sur les rats-taupes devraient aider à mettre au point de nouveaux médicaments antidouleur », a expliqué au site phys.org Gary Lewin, l'auteur principal de l'étude, qui est biologiste au Centre de médecine moléculaire Max Delbrück de l'Association Helmholtz à Berlin.

 Les chercheurs ont exposé neuf espèces de rats-taupes à trois substances toxiques : la capsaïcine (l'ingrédient actif du gaz poivré utilisé par la police, de l'acide chlorhydrique et l'isothiocyanate d'allyle, qui donne son piquant au wasabi.

L'équipe berlinoise avait été la première en 2008 à montrer la résistance à des substances toxiques du rat-taupe nu, un rongeur vivant dans des tunnels sous le désert. Ils démontrent cette semaine que le rat-taupe nu est la seule espèce animale à ne pas ressentir la piqûre de l'isothiocyanate d'allyle, qui endommage les protéines intracellulaires. Cette substance toxique est très proche de l'acide formique sécrété par les fourmis du désert.

Le rat-taupe nu résiste à l'isothiocyanate d'allyle grâce à la porosité d'un canal d'ions servant à exciter les neurones. Quand les chercheurs ont étanchéifié ce canal ionique avec un médicament, les rats-taupes nus ont ressenti l'inconfort du wasabi.

 La même équipe berlinoise avait en 2016, dans la revue Cell Reports, expliqué le mécanisme qui empêche le rat-taupe nu d'éprouver de la douleur. Il a le même nombre de terminaisons nerveuses que les autres mammifères, mais la communication avec le système nerveux central est « hypo-fonctionnelle », ce qui lui permet de ressentir de la douleur extrême dangereuse pour sa survie mais pas l'inconfort permanent des galeries souterraines surpeuplées où il vit. Détail intéressant, ce n'est qu'à l'âge adulte, à un an, que le rat-taupe nu devient résistant à la douleur. L'espère intéresse les chercheurs parce qu'elle est l'une des seules à être totalement exempte de cancer et qu'elle vit très longtemps -32 ans- pour un petit mammifère.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer