Des chercheurs montréalais ont découvert que les cellules du pancréas, productrices d'insuline, ont la capacité de se régénérer en cellules souches.

Mis à jour le 22 juill. 2008

Cette observation, la première faite sur des cellules humaines in vitro, ouvre la voie à de nouveaux traitements du contrôle du diabète, voire la guérison complète de la maladie.

L'étude a été menée conjointement par l'Université McGill et l'Université de Montréal.

La prochaine étape consiste maintenant à mieux saisir les mécanismes qui permettent à ces cellules spécialisées de revenir à un état de développement primitif, s'apparentant à celui des cellules souches.

Selon l'un des chercheurs, le Dr Lawrence Rosenberg, professeur en chirurgie et médecine à la faculté de médecine de McGill, ces résultats sont très encourageants pour le développement de thérapies régénératives chez les personnes atteintes de diabète de type 1 et 2.

Même si plusieurs études doivent encore être menées, les chercheurs montréalais espèrent que grâce à leur découverte, la médecine sera maintenant en mesure de contrôler la population de cellules productrices d'insuline, ce qui permettrait aux diabétiques de ne plus avoir recours aux injections d'insuline.